Retour
Mélanie Richoz
Mélanie Richoz © Tous droits réservés

Attribution de la bourse d'encouragement à la création littéraire

Mélanie Richoz
Mélanie Richoz © Tous droits réservés

23 Septembre 2011 - 10h30

L'Etat de Fribourg a décidé d'attribuer sa bourse d'encouragement à la création littéraire 2011/12 d'un montant de CHF 15'000.- à Mélanie Richoz (Bulle) pour l'écriture de son premier roman.

Pour permettre à des écrivains fribourgeois - qu'ils soient en devenir ou confirmés - de pouvoir se consacrer exclusivement à l'écriture pendant un certain temps et pour dynamiser ainsi la création littéraire, la Direction de l'instruction publique, de la culture et du sport (DICS) accorde, tous les deux ans, une bourse d'encouragement à un projet de création littéraire de langue française ou allemande, dans l'un des genres suivants : roman, conte, nouvelle, recueil de poésie, pièce de théâtre, livret d'opéra, scénario de film. Le choix du sujet est libre.

Suite à la mise au concours de l'édition 2011/12 de cette bourse, 15 candidatures, 9 en français et 6 en allemand, ont été déposées à la DICS. Sur proposition d'un comité de lecture mandaté par le Service de la culture, la DICS a décidé d'attribuer la bourse à Madame Mélanie Richoz, domiciliée à Bulle.

Mélanie Richoz, née en 1975, est diplômée en ergothérapie. A côté de son métier, elle s'investit beaucoup dans divers activités artistiques, et en particulier dans l'écriture. Depuis 2004, Mme Richoz est notamment chroniqueuse hebdomadaire dans le journal Le Messager, une activité qui, selon ses propres dires, lui a permis d'affiner ses capacités d'observation et de développer l'introspection et l'expression écrite. Dès 2008, elle collabore au site lesquotidiennes.com. Son intérêt pour les arts de la scène, dans lesquelles elle s'investit aussi comme comédienne et metteure en scène, l'a amené à écrire plusieurs pièces de théâtre. Par ailleurs, l'écriture de plusieurs chansons, d'une comédie musicale, de nouvelles, et la publication de son texte Je croyais que en 2010 aux éditions Slatkine, sont autant de témoins de la soif de narration de Mélanie Richoz, de son besoin de dire, de raconter des histoires, " parce que la vie est faite d'histoires ".

Mélanie Richoz souhaite écrire un roman ayant pour thème la vie d'un éditeur misanthrope qui trouve, sans pouvoir expliquer ni comment, ni pourquoi, un matin dans son salon, un piano à queue. La présence incongrue de cet objet l'invitera à se pencher sur son sort, à se remémorer comment Lucie est entrée dans sa vie, comment elle a réussi à lui redonner le goût de lire.

Actualités liées