1 Avril 2021 -10h11

Le virus de l’influenza aviaire (grippe aviaire) de sous-type H5N8 a été mis en évidence en Allemagne dans de nombreuses exploitations avicoles. Pour l’instant, rien n’indique que des volailles provenant d’exploitations infectées soient entrées en Suisse. Les détenteurs de volailles sont invités à surveiller de près leurs animaux et à contacter leur vétérinaire en cas de maladie. Selon les connaissances actuelles, le virus est sans danger pour l’être humain.

Huhn © Etat de Fribourg - Staat Freiburg - Pixabay

Le virus de l’influenza aviaire H5N8 a été mis en évidence dans une exploitation avicole en Allemagne le 22 mars 2021, a communiqué l'Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires (OSAV) le 1er avril 2021. Il s’agit d’une grande exploitation qui élève des poulettes. De nombreuses poulettes déjà infectées ont été vendues par des marchands itinérants : c’est de cette façon que la maladie s’est répandue dans presque toute l’Allemagne. Le Bade-Wurtemberg est également concerné : on procède actuellement à des clarifications dans une soixantaine de petites exploitations. L’Allemagne prend les mesures nécessaires afin d’éviter une propagation encore plus importante.

Situation en Suisse bonne jusqu'à présent

L’exploitation concernée vend normalement ses volailles exclusivement en Allemagne. On peut supposer qu’aucun animal infecté n’a été vendu en Suisse. De plus, le trafic frontalier est fortement limité en raison de la situation due au COVID-19. Il est donc peu probable que l’influenza aviaire se soit propagée en Suisse.

Vigilance essentielle

Les détenteurs ayant acheté des volailles vivantes à des marchands itinérants en Allemagne doivent immédiatement s’annoncer auprès du service vétérinaire compétent. Ils sont aussi priés de surveiller de près leurs animaux, notamment si leur exploitation se situe dans la région proche de la frontière avec le Bade-Wurtemberg. Les volailles qui tombent malades ou périssent doivent être signalées au vétérinaire. Il est essentiel de respecter les mesures de biosécurité : avant d’entrer dans le poulailler, il faut changer de chaussures, mettre des survêtements et se laver et se désinfectez les mains. À l’heure actuelle, il est aussi fortement recommandé de garder si possible les volailles sur l’exploitation et de limiter au maximum les ventes d’animaux. L’épisode actuel concerne les volailles domestiques. Il n’est pas lié aux récents cas de grippe aviaire chez les oiseaux sauvages dans la région du lac de Constance. Selon les connaissances actuelles, la maladie n’est pas transmissible à l’être humain.

Contact étroit avec les autorités allemandes

L’OSAV est en contact étroit avec les autorités allemandes et les services vétérinaires cantonaux. En fonction de l’évolution de la situation, d’autres mesures seront prises dans la zone proche de la frontière.

Plus d'informations sur le site de l'Etat de Fribourg et de l'OSAV