Retour
Portrait de Vincent Bosson
Vincent Bosson © 2018 Tous droits réservés

Préfecture de la Gruyère : Vincent Bosson nommé lieutenant de préfet

Portrait de Vincent Bosson
Vincent Bosson © 2018 Tous droits réservés

23 Février 2018 - 09h30

Le Conseil d'Etat a approuvé la nomination de Vincent Bosson lieutenant de préfet auprès du district de la Gruyère. Cet avocat de formation est appelé à succéder à André Geinoz, en poste depuis 1995. Cet habitant de Riaz, marié et père de trois enfants, a assumé en 2016 la première présidence du Conseil général de sa commune.

Lors de sa séance du 20 février 2018, le Conseil d'Etat a approuvé la nomination de Vincent Bosson comme lieutenant de préfet auprès de la préfecture de la Gruyère. Cet avocat de 40 ans, actif au sein d'une entreprise de conseil et d'audit, est titulaire d'une licence en droit obtenue à l'Université de Fribourg, formation complétée par un brevet d'avocat décroché en 2006. Il a œuvré au sein de plusieurs sociétés d'envergure nationale et internationale en qualité d'avocat dans les domaines juridiques et fiscaux. Vincent Bosson a pu enrichir ses expériences professionnelles comme greffier au Tribunal de la Gruyère et comme juge d'instruction, durant six ans, au sein du Tribunal militaire 2.
Marié et père de trois enfants, Vincent Bosson habite Riaz où il s'investit dans la vie associative et politique. Il a notamment assumé la première présidence du Conseil général de Riaz, dans lequel il a été élu en 2016.
Les connaissances acquises dans l'exercice de ces fonctions et durant son parcours professionnel lui offrent un profil particulièrement intéressant pour la fonction de lieutenant de préfet dans une préfecture qui connaît un développement de ses activités proportionnel à la croissance démographique du district. La bonne connaissance du terrain et la maîtrise des processus d'organisation constituent des avantages dont il saura tirer profit.
Choisi parmi 33  postulations,  Vincent Bosson prendra sa fonction dès le 1er septembre 2018. Il succèdera à André Geinoz, qui quitte le château bullois où il fut actif durant 38 années dont 24 passées en qualité de lieutenant de préfet. Le Conseil d'Etat adresse ses chaleureux remerciements à André Geinoz pour son engagement au cours de ces près de quatre décennies.

Actualités liées