Présence du loup confirmée dans le canton de Fribourg

15 Juillet 2009 -09h00

Les analyses ADN des échantillons de crottes et de salive ont permis de confirmer la présence d’un loup issu des Alpes franco-italiennes. Ce loup a tué le 18 juin dans la région de Walop/Stierengrat (canton de Berne) 8 moutons. Depuis la fin juin, 18 moutons ont été la proie du loup dans la région Steinig-Gantrisch-Widdergalm (FR). Pour éviter plus de pertes, des mesures de protection des troupeaux sont mises en place et les cantons concernés coordonnent les mesures avec l’aide de l’Office fédéral de l’environnement.

Le 18 juin, dans le canton de Berne, 8 moutons étaient tués par un loup dans la région de Walop/Stierengrat. Depuis la fin juin, un loup se trouve dans le canton de Fribourg où il est responsable de quatre attaques, avec au total 18 moutons décimés. Les échantillons d’ADN ont permis de confirmer qu’il vient des Alpes franco-italiennes.

Dans le canton de Fribourg, l’alpage concerné sera surveillé par des chiens de protection. Un troupeau de 98 moutons se trouvant sur un alpage trop reboisé pour être protégé, va partiellement être intégré dans un troupeau protégé par des chiens, alors que les autres moutons seront ramenés en plaine. Normalement, le loup évite les troupeaux protégés et s’oriente de nouveau vers sa proie principale – le cerf - ou alors il se déplace et cherche un autre troupeau qui n’est pas protégé. C’est pour cette raison que l’effort de protection d’autres troupeaux doit être intensifié.

Selon le Concept suisse du loup, la coordination des mesures de protections des troupeaux se fait sur plusieurs cantons. Ces mesures sont coordonnées par l’Office fédéral de l’environnement (OFEV) dans le cadre d’une commission intercantonale.

Actualités liées