24 Aout 2009 -10h00

Le Conseil d'Etat veut offrir des perspectives d'avenir aux agricultrices et agriculteurs du canton. Il tient à accompagner de manière active les conséquences des mesures fédérales, respectivement des accords internationaux, sur les structures agricoles du canton de Fribourg. En date du 23 juin, il a ainsi accepté le Rapport agricole quadriennal qui propose des mesures visant à avoir des exploitations modernes et dynamiques, tout en ayant une agriculture de type familial à titre principal.

La loi sur l'agriculture du 3 octobre 2006 prévoit l'établissement par le Conseil d'Etat du canton de Fribourg d'un programme quadriennal de politique agricole. Pour la première fois, un rapport est établi qui fait l'état des lieux de la situation de l'agriculture cantonale et présente un programme pour l'avenir des exploitations agricoles. Il est ainsi proposé une série de mesures à mettre en œuvre pour atteindre les objectifs fixés dans les domaines comme la formation professionnelle, la sécurité alimentaire, la promotion des produits agricoles, la protection des animaux ou encore les énergies renouvelables.

La Confédération est chargée de la mise en œuvre de l'article 104 de la Constitution fédérale. Il s'agit d'abord de garantir la souveraineté alimentaire du pays, le législateur demande ensuite que le territoire soit occupé de manière décentralisée, c'est-à-dire que le paysage soit entretenu et que les ressources naturelles soient préservées. Le canton collabore avec la Confédération dans l'application de différents programmes, à l'aide de mesures complémentaires. Le Conseil d'Etat veut aller plus loin afin d'offrir à l'agriculture des conditions attractives.

Le canton a donc élaboré des outils complémentaires aux programmes fédéraux. Parmi les plus importants il faut citer la promotion des produits et de l'élevage, la formation, les aides structurelles, le soutien à l'économie alpestre, la lutte contre les épizooties et l'aide aux exploitations en difficultés.

Ces différents outils doivent contribuer à faire face à des situations très variées (région, structure, production, main-d'œuvre…) et, c'est précisément dans les cas particuliers, que les programmes fédéraux montrent leur limite. Le canton a ainsi voulu se doter d'outils complémentaires efficaces.

Pour mieux affronter l'avenir et appréhender le tournant de l'ouverture des marchés, il est nécessaire pour l'agriculture fribourgeoise de mieux mettre en avant ses qualités. La production respecte au mieux l'environnement et les animaux, mais en plus elle repose sur une longue tradition et bénéficie d'un savoir-faire exceptionnel. L'agriculture cantonale fait partie intégrante de la culture et du patrimoine fribourgeois, relève encore le Rapport agricole. Ce sont là les atouts que le Conseil d'Etat a pris en compte pour accompagner l'agriculture face aux différents défis qui l'attendent.

Le Rapport agricole quadriennal a été présenté le 24 août sur l'exploitation de Michel et Brigitte Rossier, agriculteurs à Avry-sur-Matran. Agé de 52 ans, M. Rossier exploite un domaine de 38 hectares, possède quarante vaches laitières et élève des poules pondeuses (6200). L'exploitation familiale produit aussi des céréales. Le couple a trois filles et un fils, qui suit un apprentissage en agriculture.

Actualités liées