Coordination loup: le carnivore a fait moins de dégâts

12 Janvier 2011 -10h15

En raison des attaques en 2009, le Groupe de coordination loup a mis en place une stratégie pour réduire les pertes sur les alpages en Gruyère et en Singine. La stratégie a porté ses fruits puisque le nombre de moutons tués en 2010 a diminué, passant à 34, contre 47 animaux en 2009. Le périmètre de prévention sera élargi en 2011.

Réduire les dégâts et travailler sur la prévention sont les priorités du Groupe de coordination loup Fribourg. Pour atteindre cet objectif, un périmètre de prévention est arrêté selon la présence du prédateur. Dans ce périmètre, les éleveurs sont invités à mettre en place des mesures de protection de leurs troupeaux.

En 2010, la louve s'est faite remarquée dans le périmètre de prévention (en Haute-Singine et dans la région de Jaun), comme l'an passé. Entre la mi-mai et début juillet, elle y a attaqué 27 moutons, dans cinq alpages différents. Sur quatre de ces alpages, aucune mesure de protection n'avait été mise en place et pour le 5e alpage, où quatre de ces moutons ont été tués, les mesures de protection mises en place n'ont pas bien fonctionné. Elles ont été améliorées après l'attaque. Tous les autres alpages, qui ont pris des mesures de protection, n'ont pas été inquiétés par le carnivore.

La louve, arrivée sur territoire fribourgeois en juin 2009, s'est ensuite montrée discrète durant une période de plus de quatre mois et demi. Elle a fait sa réapparition, dans le périmètre de prévention les 21 et 25 octobre derniers, attaquant 7 moutons. La louve a causé en 2010 moins de tort aux petits bétails que durant l'année 2009, où 47 animaux avaient été tués. Les mesures de protection sont donc pertinentes et doivent se poursuivre à l'avenir.

Périmètre de prévention élargi
La stratégie du canton pour vivre avec le loup a été définie dans le concept loup fribourgeois. Ce concept, qui est entrée en vigueur le 1er janvier 2011, a été élaboré avec les représentants des différents milieux concernés. Il est basé sur la prévention avant l'intervention et vise à soutenir les démarches des teneurs d'alpages afin d'améliorer la protection des troupeaux. Dans ce but, le Groupe de coordination loup a décidé pour 2011 d'élargir le périmètre de prévention. Celui-ci englobera totalement les communes de Planfayon, Plasselb, Jaun, Cerniat, Charmey, Broc et Grandvillard ainsi que, partiellement, celles de Haut-Intyamon, Bas-Intyamon et Gruyères.

Actualités liées