Retour
Borne historique / St-Martin, Oron
Borne historique / St-Martin, Oron © 2018 Tous droits réservés

Les bornes historiques du canton désormais accessibles sur le géoportail de l’Etat

Borne historique / St-Martin, Oron
Borne historique / St-Martin, Oron © 2018 Tous droits réservés

9 Janvier 2019 - 16h40

Les fiches des points des repères territoriaux cantonaux d'importance historique peuvent désormais être consultées sur le portail cartographique de l’Etat de Fribourg. Menacées par les travaux de marquage, les cultures agricoles, les travaux de construction ou encore les collectionneurs d'antiquités, ces anciennes bornes frontalières sont des objets très précieux d'un point de vue culturel, artistique et historique. La publication des fiches de points met en lumière ces « atouts culturels » uniques en leur genre.

En février 1989, le Grand Conseil bernois a adopté une motion visant à protéger les bornes historiques du canton. Par la suite, l'Office de l’information géographique du canton de Berne a dressé, avec l'aide de la section Huttwil du CAS, un inventaire de l'ensemble de la frontière bernoise. Sous la direction du géomètre cantonal Remo Durisch, le Service du cadastre et de la géomatique de l’Etat de Fribourg a repris cette idée et, avec l'aide du géographe Jean-Pierre Anderegg, a complété l'inventaire des frontières territoriales entre les cantons de Vaud et de Fribourg.

Un examen historique de l'état des frontières montre qu'à partir de 1536/1555 (conquête du canton de Vaud et achat du comté de Greyerz) le canton de Fribourg était situé au milieu de l'ancien territoire bernois, et ceci jusqu'en 1798 (fondation de la République helvétique). Le canton de Vaud a vu le jour en 1803 et l'évolution des territoires se reflète également dans les bornes des cantons qui ont survécu jusqu'à nos jours, dont certaines datent du 16ème siècle.

Les fiches de la frontière ouest contiennent chacune 2 à 4 photos, la position des coordonnées, la masse, le matériau, la forme et l'état de la pierre ainsi que les signes inscrits (la plupart du temps avec date, numéro de pierre à l'époque et désignation du canton avec lettres et blasons). Les pierres de l'Ancien Régime portent souvent un blason bernois (RH = République Helvétique et V = Vaud) qui a été raclé ou écrasé. En revanche, le côté de Fribourg, qui n'a guère changé au cours des siècles, reflète la stabilité territoriale locale.

L’inventaire réalisé de 2016 à 2018 sur la frontière longue de 300 kilomètres entre ces deux cantons comprend 406 bornes cantonales historiques conservées. Par rapport à la frontière intercantonale de 1855, on constate une perte de plus de 1000 objets (1438 bornes il y a 150 ans). Il apparaît donc urgent aujourd'hui de protéger les biens culturels qui existent encore.

Sur la frontière orientale du canton de Fribourg, on compte encore 344 bornes. Depuis 1989, l'Office de l’information géographique du canton de Berne saisit et met à jour les données des deux cantons selon la même méthode.

Tous les relevés ponctuels des bornes territoriales d'importance historique entre les cantons de Fribourg et de Berne ainsi qu’entre Fribourg et Vaud peuvent être consultés sur les cartes en ligne du canton de Fribourg sous le thème « Bornes historiques » : https://map.geo.fr.ch/?dataTheme=Patrimoine.

Actualités liées