2 Juin 2021 -15h00

Le Conseil d’Etat a adopté le 1er juin 2021 un Arrêté contenant les nouvelles directives relatives aux dérogations aux règlements concernant le personnel de l’Etat durant la période du coronavirus. Il remplace les directives du 19 janvier 2021.

Coronavirus © Tous droits réservés

Les adaptations portent notamment sur:

1. Télétravail obligatoire (article 3)

Le télétravail reste obligatoire pour autant que la nature de l’activité le permette et, que cela soit possible sans exiger d’efforts disproportionnés. Les chef-fe-s d’unités administratives s’assurent que tous leurs collaborateurs et collaboratrices qui peuvent faire du télétravail, l’effectuent. L’obligation de télétravail peut être levée lorsqu’une unité administrative estime que la présence de tout ou partie de son personnel sur place est nécessaire. La levée de l’obligation de télétravail est conditionnée à la mise en place de tests de dépistage répétitifs à large échelle et au maintien des mesures de protection en vigueur ainsi que du principe STOP. Le personnel dont les tâches ne permettent pas d’effectuer du télétravail n’est pas concerné.

La mise en œuvre des tests répétitifs relève de la responsabilité de chaque unité administrative avec l’accord de son autorité d’engagement. Celles-ci organisent les tests de leur personnel conformément au processus décrit dans l’ACE 2021-575 relatif aux tests répétitifs à large échelle pour le personnel de l’Etat et informent les collaborateurs et collaboratrices concerné-e-s des avantages que procure le test.

 

2. Droit au salaire en cas de mise en quarantaine (article 4)

Pour tenir compte des évolutions depuis janvier 2021, les anciens articles 4 (contact avec personne infectée ou présentant des symptômes du COVID-19) et 5 (collaborateur ou collaboratrice ayant été dans un pays à risque) ont été regroupés sous le nouvel article 4 avec 3 sous-parties : quarantaine-contact (4.1), quarantaine de voyage (4.2), exemptions pour les collaborateurs/trices vacciné-e-s ou guéri-e-s (4.3).  

 

3. Personnes vulnérables (article 13)

La notion de personnes vulnérables a été adaptée puisqu’il s’agit désormais de personnes non-vaccinées au COVID-19 atteintes de certaines maladies ainsi que des femmes enceintes. Les personnes entièrement vaccinées ou ayant eu une infection confirmée au coronavirus ne sont plus considérées comme vulnérables.

 

4. Heures supplémentaires des cadres supérieurs (ancien article 16)

Cet article spécifique au paiement des heures supplémentaires des cadres supérieurs depuis le 29 octobre 2020 a été supprimé, étant donné la fin de la situation extraordinaire. Le SPO va transmettre aux Directions un formulaire pour le paiement des heures supplémentaires des cadres supérieurs effectuées entre le 29 octobre 2020 et le 31 mai 2021 avec un délai de retour au 15 juin. Conformément à la décision du Conseil d’Etat du 28 octobre 2020, les autorités d’engagement devront attester que les heures supplémentaires à payer sont en lien avec le COVID-19.

 

A noter encore que, lorsque le personnel se fait vacciner durant le temps bloqué (08h30-11h00 et 14h00-16h30), le temps de vaccination compte comme temps de travail selon les règles habituelles des visites médicales (code GTA : 154).

Directives du 1er juin 2021 relatives aux dérogations aux règlements concernant le personnel de l’Etat durant la période de coronavirus

      

Coronavirus – Questions fréquentes du personnel de l’Etat – 01.06.2021

    

Arrêté du Conseil d’Etat - Tests répétitifs à large échelle pour le personnel de l’Etat 11.05.2021

Travail mobile pour le personnel de l'Etat

Toutes les informations et documents utiles concernant le travail mobile sont disponible sur https://www.fr.ch/travail-et-entreprises/travailler-a-letat/travail-mobile-pour-le-personnel-de-letat 

COVID-19: Enfants et santé

Votre enfant est malade : peut-il aller à l’école ou à la crèche ? Votre enfant a eu un contact avec une personne infectée : que faire ? Vous trouverez ici des informations sur les différents thèmes en lien avec les enfants et le coronavirus : COVID-19: Enfants et santé

Check-lists à l’attention des cadres dirigeant-e-s

Le COVID-19 entraîne son lot de défis au quotidien, y compris à la place de travail. Les cadres dirigeants-e-s de l’Etat de Fribourg et leurs collaborateurs-trice-s sont amené-e-s à devoir adapter leurs comportements à la réalité sanitaire tout en assurant la mission de service public de l’Etat. Comment réagir lorsque le COVID-19 touche un-e collaborateur-trice ou l’un de ses proches, quelles sont les étapes à suivre, qui informer, etc. ? C’est pour répondre à ces questions que l’Etat de Fribourg a développé, à l’attention des cadres dirigeant-e-s, des check-lists traitant des situations les plus fréquentes.

Consultation Espace santé - social

La situation actuelle et les mesures prises peuvent engendrer passablement de craintes et d’inquiétudes. En tant que collaborateurs et collaboratrices de l’Etat de Fribourg, si vous en ressentez le besoin, vous pouvez solliciter du soutien auprès de la Consultation Espace santé-social (026 305 59 55, cess@fr.ch, www.fr.ch/cess).