Le chef du service du personnel et d'organisation prend sa retraite

7 Juillet 2017 -13h45

Après 30 ans au service de l'Etat à la tête du Service du personnel et d'organisation (SPO), M. Markus Hayoz a demandé à bénéficier d'une retraite anticipée au 31 juillet 2018, à l'âge de 63 ans et demi. Travaillant tour à tour pour quatre conseillers d'Etat, il aura marqué de son empreinte la gestion des ressources humaines à l'Etat de Fribourg.

Titulaire d'un master en économie d'entreprise de l'Université de St. Gall (spécialisation en personnel et organisation), M. Markus Hayoz a été engagé comme chef du personnel de l'Etat de Fribourg le 1er juillet 1988, à l'âge de 33 ans. Auparavant, il avait débuté et poursuivi sa carrière professionnelle dans les ressources humaines auprès de la direction générale des PTT, NOK et ASCOM.

Dans sa fonction de chef du personnel de l'Etat de Fribourg, il a notamment mis en œuvre la nouvelle loi sur les traitements (LTP) adoptée en 1987. M. Hayoz a introduit un nouveau logiciel de salaires pour l'administration centrale et les établissements personnalisés. Il a mis en place un nouveau processus de calcul du budget des salaires (aujourd'hui plus de 1.5 milliards de francs pour plus de 18'000 personnes) et de la gestion informatisée des postes de travail. Lors de la révision de la législation sur le personnel en 2003 et 2004, il a grandement contribué à la modernisation de la gestion des ressources humaines (nouveau statut du personnel, nouveau système salarial, contractualisation des engagements, décentralisation des compétences de gestion du Grand Conseil vers le Conseil d'Etat et du Conseil d'Etat vers les directions). Sous son impulsion, le SPO a été désigné en tant qu'organe spécialisé en matière d'organisation. 

M. Markus Hayoz a également conduit l'introduction de plusieurs instruments de gestion importants et novateurs, tels que le système d'évaluation des fonctions (EVALFRI), la gestion inter-cantonale de la santé et sécurité au travail par une solution de branche accréditée par la Confédération, la création de l'espace santé-social, la lutte contre le harcèlement, l'intégration de jeunes demandeurs d'emploi et des personnes handicapées, l'accompagnement de projets de réorganisation et d'analyse de processus, la collaboration avec la Haute Ecole de gestion et le Centre de perfectionnement interprofessionnel pour la formation continue, l'annualisation du temps de travail, le nouveau régime de la retraite flexible (avance AVS) ainsi que le télétravail. Il a présidé de nombreuses commissions et projets et a collaboré, à plusieurs reprises, à la mise en œuvre de mesures d'économies en préservant les intérêts de l'Etat-employeur et ceux du personnel de l'Etat.

Markus Hayoz a également présidé la Conférence suisse des chef/fes du personnel des administrations publiques et celle des cantons latins : en parfait bilingue, il a su établir des contacts professionnels appréciés avec toutes les régions du pays.

Le chef du SPO a été un précieux soutien pour le gouvernement et les conseillères et conseillers d'Etat qu'il a côtoyés au fil des années. Tout au long de sa carrière, M. Markus Hayoz a été reconnu comme une personnalité cherchant des solutions novatrices en défendant avec insistance les intérêts de l'Etat-employeur tout en trouvant un équilibre avec les besoins justifiés du personnel, voire des associations du personnel et des syndicats.

Le Conseil d'Etat tient à remercier chaleureusement Markus Hayoz pour sa fidélité et son engagement sans faille envers l'Etat-employeur et son personnel.

Le poste de chef du Service du personnel et d'organisation sera prochainement mis au concours.

Actualités liées