Rapport de gestion 2020 de la Caisse de prévoyance du personnel de l’Etat (CPPEF)

7 Mai 2021 -07h59

La Caisse de prévoyance du personnel de l’Etat (CPPEF) publie son rapport de gestion de l’exercice 2020.

Un nouveau départ pour la CPPEF

La Caisse de prévoyance du personnel de l’Etat boucle l’exercice 2020 avec une performance nette de 3,5%, permettant d’obtenir un taux de couverture global de 80,3%. Le taux de couverture des actifs du régime de pension n’atteint toutefois que 52.7%, soit le taux minimum selon le chemin de capitalisation légal. A ce stade et au vu de l’évolution démographique, la CPPEF ne dispose d’aucune marge de manœuvre. Ce constat confirme le fait que la réforme, acceptée par une large majorité de la population fribourgeoise en novembre dernier, était absolument nécessaire. En 2020, l’administration de la CPPEF a en outre lancé plusieurs projets d’avenir, comme l’élaboration d’une charte relative à la durabilité des investissements.

L’année 2020 représente une étape importante pour la Caisse de prévoyance du personnel de l’Etat de Fribourg (CPPEF). Approuvée par 69,8% des votant-e-s le 29 novembre 2020, la réforme du plan de pension du personnel de l’Etat et des institutions affiliées permet à la CPPEF de prendre un nouveau départ, dans l’intérêt des personnes assurées. L’administration de la caisse a par ailleurs lancé plusieurs projets tournés vers l’avenir : elle a élaboré un projet de charte relative à la durabilité des investissements, développé son outil de gestion informatique et revu sa méthode de présentation des comptes. Enfin, elle a fait évoluer son rapport annuel vers une communication plus large retraçant l’activité de la CPPEF en 2020.

Performance nette de 3,5%

Les investissements de la CPPEF ont permis d’atteindre une performance nette de 3,5%. Ce bon résultat, supérieur au taux technique de 3,25%, a été atteint dans le contexte difficile de la pandémie de Covid-19. Après avoir enregistré une chute historique durant le premier trimestre 2020, les marchés se sont relevés dès le deuxième trimestre, affichant une progression de 33% pour les actions suisses et 54% pour les actions étrangères entre le 23 mars et le 31 décembre. Sur les dix dernières années, la performance moyenne de la CPPEF s’élève à 4,6% - avec un pic à 10% en 2019. Au niveau immobilier, la CPPEF a procédé à une revue exhaustive de son parc immobilier, devisé à 1,4 milliard de francs au total : en 2020, elle a investi 42,5 millions de francs, notamment pour des constructions à Châtel-Saint-Denis, Ursy, la Tour-de-Trême, Grolley et Guin.

Chemin de recapitalisation suivi

Adoptés par le comité le 18 mars 2021, les comptes 2020 bouclent sur une perte de 2,5 millions de francs, après attribution d’un montant de 3,4 millions de francs à la réserve de fluctuation de valeurs. Cette attribution permet de respecter le chemin de recapitalisation défini par le comité et approuvé par l’Autorité bernoise de surveillance des institutions de prévoyance et des fondations. Au 31 décembre, le taux de couverture globale de l’institution est de 80,3% (contre 79,5% un an plus tôt). Le taux de couverture du régime de pension se situe lui à 78,7% (2019 : 78%), tandis que le taux de couverture des actifs du régime de pension se situe à 52,7% (2019 : 51,9%). Dans son attestation du 18 mars 2021, l’expert en prévoyance professionnelle de la CPPEF a confirmé le respect du suivi du chemin de recapitalisation.

Péjoration du rapport entre personnes assurées actives et retraitées

Au niveau des personnes assurées l’effectif de l’institution a progressé de 1,6% (soit de 441 personnes) en 2020. Cette évolution s’est produite majoritairement au niveau des bénéficiaires de rentes vieillesses (+399 personnes retraitées) au détriment de l’évolution des personnes assurées actives (-15). Conséquence directe, le rapport démographique de l’institution passe à 2,74 actifs pour 1 bénéficiaire de rente par rapport à 2,92 en 2019. Par ailleurs, cette péjoration met sous pression le taux de couverture des actifs du régime de pension en le rendant de plus en plus difficile à atteindre. Fort heureusement, la réforme permettra dès l’an prochain de réduire fortement cette pression.

 

Les comptes 2020 soit le bilan, le compte d’exploitation et l’annexe ont été examinés et approuvés par le Comité en date du 18 mars 2021.

Pour des informations complètes sur l’exercice 2020, nous vous remercions de vous référer au rapport 2020 figurant ci-après.