Conjoncture fribourgeoise : des déséquilibres se dessinent quant à l’avenir de certaines branches

28 Aout 2020 -08h32

Lors de l’enquête du KOF du mois de juillet, les répondants ont été, pour l’ensemble de l’industrie, plus optimistes que les mois précédents quant à la situation des affaires, aux prix de vente, à l’utilisation des capacités techniques, aux entrées de commandes et aux perspectives des affaires. Restent, par contre, dans le rouge, les indicateurs d’excédent de personnel et de situation bénéficiaire.

Conjoncture fribourgeoise
Conjoncture fribourgeoise © Tous droits réservés

L’industrie alimentaire fribourgeoise a connu une situation particulière pendant la crise. Les carnets de commande se sont remplis, y compris de commandes de l’étranger et les stocks ont diminué. Tous les indicateurs tendent à montrer que la branche a été confrontée à une forte demande et que le phénomène a été plus marqué à Fribourg qu’en moyenne nationale. Mais l’enquête KOF indique aussi qu’un retour à la normale se dessine. Malgré une amélioration des perspectives des affaires à 6 mois, l’industrie du bois et du papier et de l’imprimerie vit une période difficile. Dans le canton de Fribourg comme dans l’ensemble du pays, la branche des produits chimiques, pharmaceutiques et plastiques garde le vent en poupe. Pour les branches de fabrication de produits métalliques, de machines et de matériels de transport, tant la situation que les perspectives semblent continuer à se détériorer. La plupart des branches désignent la demande insuffisante comme principal obstacle à la production. Jusqu’à ce que la situation économique s’améliore dans les pays partenaires, ces branches vont donc continuer à souffrir. La situation et les perspectives du commerce de détail fribourgeois s’inscrivent dans la moyenne nationale. Dans l’ensemble, tous les indicateurs indiquent un niveau moins pessimiste que les mois précédents.

Parmi les indicateurs hors enquête KOF, le taux de chômage fribourgeois s’affiche à 3,4% au mois de juillet, soit 0,2 points au-dessus de la moyenne suisse. Toujours en juillet, les demandeurs d’emplois étaient encore en augmentation. On en dénombrait 9’679 (+113 par rapport au mois précédent). Les demandes de RHT en cours restent à des niveaux très hauts (6'405 en juillet), même s’il faudra attendre les décomptes pour savoir dans quelle mesure les RHT autorisées ont effectivement été utilisées. Le nombre de nouvelles immatriculations de voitures semble se redresser, plus fortement à Fribourg que pour le reste de la Suisse. Les nuitées, quant à elles, restent dans le rouge.

Consultation en ligne

Quelques indicateurs conjoncturels sur notre site :

- Baromètre de l'économie

- Construction

- Marche des affaires dans l'industrie

- Ventes immobilières

- Commerce extérieur

- Nuitées

- Chômage

- Mises en circulation de voitures neuves