Légère hausse du taux de chômage à 3,4% dans le canton de Fribourg

10 Aout 2020 -08h16

En juillet 2020, le taux de chômage dans le canton de Fribourg connaît une légère hausse à 3,4% de la population active. Le taux de demandeurs d’emploi augmente à 5,6%, ce qui correspond à 9679 demandeurs d’emploi.

Infobulletin
Infobulletin © Tous droits réservés

Le canton de Fribourg compte 5831 chômeurs en juillet 2020, soit une augmentation de 38 personnes par rapport au mois précédent et 1992 personnes de plus par rapport à juillet 2019. Le taux de chômage s’établit à 3,4% de la population active, soit une augmentation de 0,1 point par rapport au mois précédent. Le chômage augmente dans les districts de la Glâne (3,8%), de la Sarine (3,9%) et du Lac (2,6%). Il reste stable pour la Gruyère (3,9%) et baisse dans les districts de la Broye (3,0%), de la Singine (1,9%) et de la Veveyse (4,0%). Le taux de chômage national reste inchangé à 3,2%.

Le secteur du bâtiment et génie civil enregistre la principale baisse du nombre de chômeurs. Les secteurs de la santé et action sociale, de l’administration publique, assurances sociales ainsi que le secteur du commerce, entretien et réparation d'automobiles sont les plus touchés par une hausse du nombre d’inscriptions au chômage.

Le canton recense 9679 demandeurs d’emploi (5,6%), soit 113 personnes de plus par rapport au mois précédent et 2832 personnes de plus par rapport à juillet 2019. Au niveau national, le taux augmente de 0,1 point et s’affiche à 5,1%.

Réduction de l’horaire de travail
Au cours du mois sous revue, 627 demandes de réduction d’horaire de travail (RHT) ont été saisies par le Service public de l’emploi (SPE) concernant 7274 travailleurs.
 

Chômeurs et demandeurs d’emploi

Le taux de chômage permet d’effectuer des comparaisons entre les cantons puisqu’il est calculé de manière uniforme en Suisse. Le taux de demandeurs d’emploi regroupe les chômeurs et les personnes qui sont occupées dans une mesure active, comme un programme d’emploi temporaire, un gain intermédiaire, un cours de perfectionnement ou une reconversion professionnelle. Depuis juin 2019, les chiffres du chômage sont calculés sur la base d’un échantillon établi par l’Office fédéral de la statistique sur trois ans (2015, 2016 et 2017).