Chômage en hausse dans le canton de Fribourg en décembre 2021, à 2,8%

07 Janvier 2022 - 08H48

Le taux de chômage augmente dans le canton de Fribourg en décembre 2021 et s’établit à 2,8% de la population active. Le taux de demandeurs d’emploi s’inscrit également en hausse, à 5,2%. L’influence du facteur saisonnier sur l’activité économique explique en grande partie ces chiffres.

Le canton de Fribourg affiche un taux de chômage de 2,8% en décembre 2021, ce qui constitue une augmentation de 0,2 point par rapport au mois précédent. L’effectif des chômeurs s’élève à 4'787 personnes, soit 349 de plus qu’en novembre 2021 et 1'761 de moins qu’en décembre 2020. A l’exception du Lac où la courbe reste stable (2,4%), le taux de chômage augmente dans tous les districts. Il s’inscrit à 3,4% en Sarine (+ 0,2 point), 3,0% en Veveyse (+ 0,3 point), 2,9% dans la Glâne (+ 0,3 point), 2,8% en Gruyère (+ 0,2 point), 2,5% dans la Broye (+ 0,3 point) et 1,5% en Singine (+ 0,1 point). A l’échelle suisse, le taux de chômage enregistre une légère hausse et atteint 2,6% (+ 0,1 point).

L’effectif des demandeurs d’emploi fribourgeois s’élève à 8’944 en décembre 2021, ce qui correspond à un taux de 5,2% (+ 0,2 point). Cela représente 263 personnes de plus que le mois précédent et 1’653 de moins qu’en décembre 2020. A l’échelle suisse, le taux de demandeurs d’emploi reste stable à 4,5%.

Le domaine du bâtiment et génie civil est l’un des principaux secteurs parmi lesquels le nombre de chômeurs a augmenté. En cause : le facteur saisonnier, qui a un impact direct sur l’activité économique.

Réduction de l’horaire de travail

En décembre 2021, 175 demandes de réduction d’horaire de travail (RHT) ont été saisies par le Service public de l’emploi (SPE). Elles concernent 1’645 travailleurs.

Rétrospective 2021

La situation sur le marché de l’emploi fribourgeois s’est améliorée en 2021, avec un taux moyen de chômage de 3,0% contre 3,3% en 2020. L’indemnité pour réduction de l’horaire de travail (RHT), dont l’accès a été systématiquement facilité durant la pandémie de Covid-19, a constitué un instrument clé pour amortir le choc économique. La crise n’est évidemment pas résorbée si l’on se réfère à l’année 2019, avant que le coronavirus n’apparaisse : le taux de chômage moyen s’élevait alors à 2,5%. Et avec une moyenne annuelle de 9'391 demandeurs d’emploi en 2021, le canton a comptabilisé, en moyenne également,1903 personnes de plus inscrites auprès des ORP qu’en 2019 – écart qui a néanmoins tendu à se résorber progressivement à fin 2021. La pandémie a aussi mené à une hausse du nombre de contrats temporaires et de durée déterminée.

Chômeurs et demandeurs d’emploi

Le taux de chômage permet d’effectuer des comparaisons entre les cantons puisqu’il est calculé de manière uniforme en Suisse. Le taux de demandeurs d’emploi regroupe les chômeurs et les personnes qui sont occupées dans une mesure active, comme un programme d’emploi temporaire, un gain intermédiaire, un cours de perfectionnement ou une reconversion professionnelle. Depuis juin 2019, les chiffres du chômage sont calculés sur la base d’un échantillon établi par l’Office fédéral de la statistique sur trois ans (2015, 2016 et 2017).