La formation professionnelle continue d'avoir la cote auprès des jeunes

4 Décembre 2020 -13h21

Les chiffres sont réjouissants : les effectifs de la formation professionnelle restent stables malgré les craintes liées aux répercussions de la crise sanitaire actuelle. En effet, on dénombre 3'054 nouveaux contrats d’apprentissage signés dans le canton de Fribourg (+1,4%). L’apprentissage en 2 ans atteint pour la première fois plus de 470 personnes et de son côté, la maturité professionnelle attire toujours plus de candidats-es.

Statistiques 2020 © Etat de Fribourg - Staat Freiburg

Le nombre de personnes en formation professionnelle initiale enregistrées au Service de la formation professionnelle (SFP) s’élève à 9’122[1], en baisse de 0,7% par rapport au chiffre de l’année précédente. Parmi ces 9'122 personnes actuellement en formation, 7'681 suivent un apprentissage de 2, 3 ou 4 ans, selon la répartition suivante :

  • AFP (2 ans) :
    • 397 apprentis-es francophones
    • 76 apprentis-es germanophones
  • CFC (3 ou 4 ans) :
    • 5'929 apprentis-es francophones
    • 1'279 apprentis-es germanophones

L’effectif total se répartit entre formation professionnelle initiale (92,7%) et offres préparant à la formation professionnelle initiale (7,3%). L’apprentissage en deux ans, qui permet d’obtenir une attestation fédérale de formation professionnelle (AFP), gagne encore en popularité : 473 jeunes sont actuellement sous contrat, soit une augmentation de 12,6% par rapport à l’année précédente.

On retrouve les autres personnes inscrites au SFP en classe de maturité post-CFC (MP 2), dans des offres préparant à l’apprentissage, dans des procédures de validation des acquis ou fréquentant les cours en tant qu’auditeurs.

1’459 personnes préparent actuellement une maturité professionnelle (MP1 et MP2 confondues) dans notre canton avec une augmentation de 4,2% par rapport à 2019. Les types de maturité sur le devant de la scène restent inchangés : la Maturité commerciale / économie et services ainsi que la Maturité technique / technique, architecture et sciences de la vie.

Les différentes offres transitoires voient cette année leur effectif diminuer de 12,5%.  En effet, bien que le préapprentissage connaisse une augmentation (+ 40,4%), les effectifs des cours d’intégration enregistrent une diminution importante (- 37,7%).

267 personnes, essentiellement des adultes, sont engagées dans l’une des démarches particulières suivantes : Art 32 et Validation des acquis de l’expérience (VAE). La décision, par le Conseil d'Etat dans le cadre des mesures urgentes, de rendre gratuite la formation pour les adultes cette année a permis une nette augmentation du nombre total de participants-es selon la répartition suivante :

  • 248 auditeurs préparant les examens au sens de l’article 32 de l’Ordonnance fédérale sur la formation professionnelle (personnes expérimentées) ;
  • 19 personnes engagées dans une procédure de VAE au sens de l’article 31 de l’Ordonnance fédérale sur la formation professionnelle.

L’âge médian des personnes qui signent un nouveau contrat[2] est de 17,1 ans. Un quart des 9’122 personnes enregistrées au SFP ont moins de 17,2 ans et un quart ont plus de 20,6 ans. Les plus de 40 ans sont au nombre de 204, avec une légère augmentation (196 en 2019). La répartition entre hommes (61,2%) et femmes (38,8%) reste stable, les filles restant toujours sous-représentées dans la formation professionnelle.

La proportion de personnes en formation fréquentant le système dual ou à plein temps reste stable, avec respectivement 89,7% et 10,3%.

Le nombre total d’entreprises formant des apprentis est relativement constant depuis plusieurs années. Elles sont actuellement 2’349 (+ 0,6%). 1’661 entreprises forment un ou deux apprentis et seules 27 entreprises forment plus de 19 apprentis chacune.

Sur le front de l’emploi, la situation s’est fortement dégradée pour les jeunes au cours des douze derniers mois. 134 jeunes de 15 à 19 ans et 393 jeunes de 20 à 24 ans étaient inscrits au chômage en octobre 2019, contre, respectivement, 226 et 558 en 2020. On observe ici une augmentation importante marquée par les répercussions économiques de la crise actuelle.

Les six écoles professionnelles dépendant de la DEE (Ecole professionnelle artisanale et commerciale - EPAC, Ecole professionnelle artisanale et industrielle - EPAI, Ecole professionnelle commerciale - EPC, Ecole professionnelle Santé-Social - ESSG, Ecole professionnelle en Arts appliqués - eikon, Ecole des métiers Fribourg - EMF) emploient actuellement 634 enseignants représentant 390 EPT.

Le SFP tient à adresser ses sincères remerciements à tous ses partenaires qui collaborent au développement de la formation professionnelle dans le canton de Fribourg.


[1] Ce chiffre comprend :

  • les Fribourgeois ayant un contrat avec une entreprise du canton mais suivant les cours dans un autre canton ;
  • les Fribourgeois dont l’entreprise formatrice n’est pas sur Fribourg mais qui suivent l’enseignement dans notre canton ;
  • les résidants d’autres cantons qui suivent l’enseignement sur Fribourg tout en ayant un contrat avec une entreprise fribourgeoise ou d’un autre canton ;
  • différents types d’auditeurs (p. ex. art. 32) et des personnes en cours de validation des acquis de l’expérience ;
  • les jeunes fréquentant les solutions de préparation à la formation professionnelle (cours d’intégration, SEMO, etc.).

Seuls les contrats dépendant du SFP sont pris en compte dans ces statistiques, à l’exclusion de ceux de l’IAG et de la DICS (Ecoles de commerce).

[2] Il peut s’agir d’une première formation professionnelle ou d’une formation professionnelle initiale supplémentaire.