L’Etat de Fribourg et Groupe E s’associent pour développer la géothermie profonde

28 Juin 2019 -10h23

L’Etat de Fribourg et Groupe E créent la société gpfr SA pour Géothermie profonde Fribourg. Basée à Fribourg, elle a pour objectif de développer la géothermie dite « profonde », dès 3000 mètres, afin de produire localement chaleur et électricité. La géothermie présente un potentiel de développement important en énergie renouvelable et permettrait de contribuer sensiblement aux objectifs des politiques énergétiques cantonale et nationale.

La géothermie profonde a de l'avenir dans le canton de Fribourg
La géothermie profonde a de l'avenir dans le canton de Fribourg © Tous droits réservés

Créée hier, gpfr SA a pour but la prospection, puis la production d’une énergie locale, propre et durable, au moyen de la géothermie. Cette technique consiste à utiliser la chaleur présente dans les profondeurs de la terre pour chauffer les habitations ou produire de l’électricité. Cette nouvelle société entend apporter une contribution aux stratégies énergétiques cantonale et fédérale, ainsi qu’à la transition énergétique du pays.

La co-société dispose d’un capital-actions d’un million de francs et est détenue à 70% par Groupe E, dont les représentants au Conseil d’administration sont Jean-Michel Bonvin, membre de la direction générale de Groupe E et directeur de Groupe E Greenwatt, ainsi que Pierre Papaux, sous-directeur de Groupe E Celsius. L’Etat de Fribourg, qui détient 30% de la société, est représentée par Serge Boschung, chef du Service de l’énergie du Canton.

Géothermie et soutien fédéral

Les analyses de potentiel géothermique ont débuté en 2005 dans le canton, plus précisément en 2011 s’agissant de la géothermie profonde. Le soutien fédéral au développement de la géothermie de moyenne et grande profondeur permet de compter sur un subventionnement à hauteur de 60 %, ceci autant pour la phase initiale de prospection par géophysique, soit l’étude des caractéristiques physiques de la Terre, que pour l’exploration et la valorisation par forage.

Pour gpfr SA, la prochaine étape est la réalisation de la phase de prospection comprenant la surveillance de la sismicité naturelle.

Actualités liées