Contrôles sur les lieux de travail : près de 1000 contrôles et aucune fermeture d’entreprise

20 Mai 2020 -08h41

Près d’un millier de contrôles ont été effectués sur les lieux de travail fribourgeois pour vérifier le respect des prescriptions d’hygiène et de sécurité en lien avec le COVID-19. Depuis le 14 avril dernier, une cellule ad-hoc constituée par l’Inspection du travail, rattachée au Service public de l’emploi (SPE), la police cantonale, avec l’appui de la SUVA, est en charge de ces contrôles. Le constat est positif : les entreprises du canton ont mis en œuvre de manière efficace les plans de protection pour garantir la sécurité de leurs collaborateurs et de leurs clients. Aucune suspension d’activité ou fermeture d’entreprise n’a été prononcée.

Vendeuse avec masque
Contrôle sur les lieux de travail © Tous droits réservés

Depuis le 14 avril dernier, sur décision de l’Organe cantonal de conduite (OCC), une cellule spécifique se charge de contrôler au sein des entreprises et des commerces la mise en œuvre des différents concepts de protection des travailleurs et des visiteurs en lien avec la pandémie de coronavirus. Elle réunit des inspecteurs du travail et des agents de la Police cantonale, avec l’appui des inspecteurs de la SUVA pour le contrôle spécifique sur les chantiers. 968 contrôles ont été réalisés au sein des entreprises du canton : 687 par l’Inspection du travail en collaboration avec la Police et 281 par la SUVA.

Le constat établit par la cellule depuis la reprise graduelle des activités économiques est positif. La très grande majorité des entreprises et des commerces a mis en place de manière efficace les mesures nécessaires pour éviter une propagation du virus COVID-19 dans leurs locaux. Les inspecteurs et les agents de la Police ont noté en particulier l’excellent accueil qui leur a été réservé et la volonté marquée des chefs d’entreprises et de leur personnel de collaborer avec les autorités dans la réalisation des plans de protection. Les manquements notés en certains endroits  ont pu être corrigés immédiatement ou en l’espace de quelques heures (par exemple : ajustement de la hauteur des plexiglas, ajout de désinfectant). Aucune infraction n’a justifié la suspension de l’activité ou la fermeture d’une entreprise. A noter qu’avant la mise sur pied de la cellule le 14 avril,  l’Inspection du travail avait dû prononcer l’interruption des travaux sur trois chantiers fribourgeois suite aux observations des inspecteurs de la SUVA.

Contrôles spécifiques des restaurants 
La réouverture des restaurants le 11 mai a marqué la deuxième phase importante de la reprise des activités économiques. Dans un premier temps, la tâche principale des membres de la cellule a été d’établir un contact avec les professionnels de la restauration afin de les accompagner dans la mise sur pied de l’important cahier des charges sanitaires qui leur a été imposé. Les contrôles au sein des établissements ont débuté le 18 mai, leur laissant ainsi une marge de quelques jours pour affiner leurs aménagements. Pour l’heure, aucun établissement n’a été contraint de suspendre son activité ou de fermer après une visite d’inspection. 
Il est prévu que la cellule ad-hoc poursuive ses activités jusqu’au 15 juin. Un bilan final de son exercice sera réalisé au moment de sa dissolution. Des discussions sont en cours avec la Confédération et certains services de l’administration cantonale pour décider de l’organisation future à mettre en place si la tenue des contrôles en lien avec le coronavirus s’avère encore nécessaire.

Téléphone de contact : les inspecteurs du travail se tiennent à disposition des entreprises et de leurs employés au 026 305 96 75.