Medienmitteilung 10.01.2019 / Newsinhalt nur in französisch

10. Januar 2020 -11h36

Le Procureur général adjoint Raphaël BOURQUIN conduit l’enquête relative aux événements survenus à Auboranges le 7 janvier 2020. Les investigations médicales ont révélé que le décès est consécutif aux multiples lésions causées par le chien au niveau des membres supérieurs de la victime.

Ministère public - Staatsanwaltschaft
Ministère public - Staatsanwaltschaft © Tous droits réservés

L’enquête relative à la découverte d’une femme morte dans un parc de dressage de chiens à Auboranges (cf. communiqué de la Police cantonale du 08.01.2020) est conduite par le Procureur général adjoint Raphaël Bourquin.

Les premières constatations révélées par l’autopsie indiquent que la mort est survenue par hémorragie et qu’elle a été causée par des blessures multiples et graves au niveau des membres supérieurs. Ces lésions sont le fait du chien et il n’est en l’état apparu aucune lésion préexistante. Des investigations, notamment médicales, sont toujours en cours afin de tenter de déterminer les circonstances exactes de la tragédie.

L’enquête se trouve au stade des investigations préliminaires et aucune procédure formelle n’est ouverte.

Par respect pour la famille de la victime et compte tenu des obsèques qui ont lieu aujourd’hui, le Ministère public prie les médias destinataires du présent communiqué de respecter un embargo jusqu’à ce jour à 17h00 pour diffuser ces informations.

Raphaël BOURQUIN
Procureur général adjoint

Ähnliche News