Personnel administratif communal: premiers diplômés d'une formation intercantonale

17. November 2006 -16h00

La première volée de secrétaires communaux formés dans le cadre du programme intercantonal de formation et de perfectionnement professionnels mis sur pied par les cantons de Berne, Fribourg, Jura et Neuchâtel ont reçu leur diplôme vendredi (17 novembre), à La Neuveville. La cérémonie s'est déroulée en présence notamment de Philippe Perrenoud, conseiller d'Etat bernois, Elisabeth Baume-Schneider, présidente du Gouvernement jurassien, et Sylvie Perrinjaquet, présidente du Conseil d'Etat neuchâtelois, et Michel Pittet, conseiller d'Etat fribourgeois, ainsi que des maires, syndics et présidents des communes concernées.

Les nouveaux diplômés sont au nombre de 33, 20 hommes et 13 femmes, qui se répartissent de la manière suivante : Fribourg 19, Jura 5, Neuchâtel 5 et Berne 4. Le premier cycle avait débuté le 22 octobre 2004, à Bienne, et le 29 octobre 2004, à Granges-Paccot, près de Fribourg. Il s'est achevé le 28 septembre dernier. Le deuxième cycle, quant à lui, a démarré le 27 octobre dernier, à Neuchâtel.
 
La formation prodiguée à cette échelle représente le plus grand dénominateur commun des activités communales des quatre cantons, a relevé Pierre-Alain Némitz, président de la Commission intercantonale pour la formation et le perfectionnement du personnel administratif communal, dans son allocution de bienvenue. Il a souligné l'importance du perfectionnement, un ouvrage jamais terminé, surtout de nos jours où la société évolue vite, gagne en mobilité et où les moyens de communication ont changé profondément le mode de travail et les attentes du citoyen-client.
 
Cet état de fait a inspiré au conseiller d'Etat bernois Philippe Perrenoud admiration et reconnaissance à l'égard des personnes qui se mettent au service des communes. S'exprimant au nom de ses collègues des cantons voisins du Jura, de Neuchâtel et de Fribourg, M. Perrenoud a rappelé que pour le citoyen, le cadre de la vie politique au sens large est fixé d'abord par la commune ; et c'est à elle que l'on s'adresse le plus souvent. Or, dans la plupart des communes, les personnes élues exercent leur activité selon le système de milice et pourtant la tâche est de plus en plus lourde et difficile et les responsabilités de plus en plus grandes. C'est pourquoi le conseiller d'Etat bernois a exprimé son admiration à celles et ceux qui acceptent d'entrer dans un exécutif communal.
 
Mais il s'est empressé d'ajouter que ces responsabilités ne pourraient pas être exercées sans l'appui permanent, discret et compétent des administrations communales. Face à la complexité croissante des tâches dévolues aux communes, a-t-il souligné, on n'est pas toujours conscient de la somme de connaissances et des qualités relationnelles qui doivent être regroupées au sein des bureaux communaux. Il a donc exprimé sa gratitude à tous les nouveaux diplômés, les premiers à bénéficier de cette synergie intercantonale, qui ont investi beaucoup de temps pour se former afin de satisfaire des exigences toujours plus élevées.
 

La Neuveville, le 17 novembre 2006

Ähnliche News