Retour
Métrocâble
Métrocâble © Tous droits réservés - Transitec

Un métrocâble à Fribourg : trop tôt, mais une solution à retenir d'ici 20 ou 30 ans

Métrocâble
Métrocâble © Tous droits réservés - Transitec

18 Mai 2018 - 13h30

Trop tôt, mais l'idée pourrait se révéler intéressante dans 20 ou 30 ans : c'est en substance la conclusion de l'étude mandatée par l'Etat de Fribourg sur le projet de métrocâble entre la gare de Fribourg et la sortie de l'autoroute Fribourg-sud/centre. Trop peu d'utilisateurs potentiels, trop cher, trop de contraintes techniques : la télécabine urbaine n'est pour l'instant pas une solution. Mais, vu le développement urbanistique prévu dans l'Agglomération de Fribourg, ce type de transports pourrait être une solution à l'horizon 2040-2050.

Les coûts de construction d'un métrocâble simple, composé de 3 stations, sont estimés à 25 millions de francs et les coûts d'exploitation à 5 millions par année. Le projet se heurte aussi à un certain nombre de contraintes techniques: implantation de pylônes sur la voirie, nombreuses mesures anti-incendie, nuisances sonores et visuelles, survol d'habitations. Une extension de l'offre et du réseau de bus urbains (augmentation des cadences, de la capacité des véhicules et création de nouvelles lignes) est plus appropriée et permettra une meilleure flexibilité pour répondre aux besoins.
Mais le développement de l'Agglomération de Fribourg est appelé à se poursuivre ces prochaines années grâce notamment à la couverture de l'A12 dans le secteur Chamblioux-Bertigny. Le projet de quartier durable envisagé sur cette portion de territoire permettrait d'accueillir environ 30'000 habitants et des emplois, absorbant ainsi une partie de l'augmentation démographique prévue dans le canton. L'offre de transports publics devra alors être repensée de fond en comble  et l'aménagement d'un métrocâble pourrait être une solution pour répondre à ce défi.
L'étude mandatée découle d'un postulat des députées Antoinette de Weck et Erika Schnyder et s'appuie sur une étude préliminaire de Raphaël Casazza, ingénieur diplômé EPFL et Conseiller général de la Ville de Fribourg. La réponse du Conseil d'Etat à ce postulat est disponible sur le site de l'Etat de Fribourg http://www.fr.ch/publ/fr/pub/messages_rapports.htm.

Actualités liées