L'Etat de Fribourg lance un projet pilote en matière de covoiturage en partenariat avec l'Association des communes fribourgeoises

1 Juillet 2011 -09h00

La Direction de l'aménagement, de l'environnement et des constructions (DAEC) met en place un projet pilote pour le covoiturage, en partenariat avec l'Association des communes fribourgeoises (ACF). Le site de Vaulruz a été choisi pour cette phase test. La DAEC se charge de l'aménagement de places de parc aux abords de l'autoroute A12, sur un terrain qui appartient à l'Etat. Elle s'allie à l'Association des communes fribourgeoises (ACF) qui propose de développer un site informatique pour les usagers du covoiturage.

Le terrain choisi se situe sur la commune de Vaulruz et est propriété de l'Etat. La DAEC y aménagera une vingtaine de places. Les coûts liés à cet aménagement sont estimés à environ 150'000 francs. La route qui conduit à ce terrain appartient à la commune de Vaulruz, qui a donné son accord pour ce projet pilote. Le système informatique utilisé sera celui initié et mis au point, en octobre 2010, par la Région Glâne-Veveyse (www.glane-veveyse-covoiturage.ch).
Le canton répond ainsi aux demandes de plusieurs interventions parlementaires. Dans son rapport 142 sur le postulat 2003.07 Denis Grandjean, ainsi que dans sa réponse à la question 3343.10 Patrice Jordan, le Conseil d'Etat voulait tout d'abord une solution informatique ou autre permettant de mettre les automobilistes en contact, avant d'envisager de lancer un projet pilote.
Le projet pilote est prévu sur une durée d'une année minimum. Une décision quant à la généralisation de l'aménagement de places de covoiturage aux abords des autoroutes sera prise après avoir étudié les résultats de ce cette phase-test.
Le système informatique sera étendu à l'ensemble du canton, sous l'égide de l'ACF, qui a présenté ce projet pilote à ses membres lors de son assemblée. Les communes fribourgeoises, qui acceptent d'adhérer individuellement au projet, sont invitées à mettre à disposition quelques places de parc pour les usagers du covoiturage. Le site permet aux personnes intéressées de se mettre en contact et d'organiser ensemble leurs déplacements, qu'ils soient réguliers ou occasionnels. Le système garantit l'autonomie communale. Il est gratuit tant pour les communes que pour les usagers et est très avantageux en termes de développement durable.
 

Actualités liées