Les travaux de reconstruction du pont sur le Glèbe, à Estavayer-le-Gibloux, débutent demain

11 Juin 2012 -08h45

Le pont de la route cantonale Farvagny - Autigny enjambant le Glèbe à Estavayer-le-Gibloux, actuellement limité à une seule voie de circulation, sera entièrement démoli puis reconstruit. Ces travaux permettront d'augmenter sensiblement les dimensions du pont, aussi bien pour le passage du cours d'eau que pour le trafic routier. La route cantonale sera fermée du 12 juin au 26 octobre 2012. Un itinéraire de déviation par la route cantonale Villaz-St-Pierre - Farvagny sera mis en place. Le trafic piétonnier et cycliste sera maintenu sur le tracé actuel pendant toute la durée des travaux, grâce à une passerelle provisoire située en bordure du chantier.

Le pont, qui enjambe actuellement le cours d'eau du Glèbe, à Estavayer-le-Gibloux, (commune du Glèbe) a été construit en 1897 et se compose d'une voûte en maçonnerie de tuf, à épaisseur variable. En 1939, une intervention pour remettre la voûte en état et reconstruire les murs d'aile a été entreprise. Depuis, seules quelques réparations mineures et locales ont été réalisées. En 2008, lors d'une inspection, des dégâts importants pouvant porter atteinte à la sécurité structurale de l'ouvrage ont été constatés. Le Service des ponts et chaussées (SPC) avait alors lancé l'étude de l'assainissement de ce pont. En mars 2011, une déstabilisation du parapet aval, suite au dégel, a imposé la mise en place d'un dispositif routier de retenue limitant l'ouvrage à une seule voie de circulation.
L'ouvrage va être entièrement démoli et remplacé par un nouveau pont en béton armé, répondant aux normes et exigences en vigueur. Cette solution permet également de déplacer les culées de l'ouvrage et ainsi d'augmenter significativement le gabarit hydraulique.
Les travaux débutent demain et nécessitent la fermeture totale de la route cantonale au trafic routier du 12 juin au 26 octobre 2012, environ. Une déviation sera mise en place par l'axe Villaz-St-Pierre - Farvagny. La durée du chantier va dépendre de la météo. Les travaux d'étanchéité et la pose du revêtement nécessitent des conditions atmosphériques adéquates. Une passerelle sera disposée en bordure immédiate de l'ouvrage permettant de maintenir le trafic piétonnier et cycliste. Le coût des travaux de démolition et reconstruction est devisé à environ 675 000 francs

Le nouveau pont aura un espace libre de 7.90 m contre environ 5.00 m aujourd'hui. La largeur comprendra deux voies de circulation de 3.00 m, une surlargeur de 0.50 m (requise par la position de l'ouvrage en courbe), des marquages de bord de 0.25 m, deux trottoirs de 1.65 m (selon exigence de la loi sur les routes) et des bordures de 0.35 m, surmontées d'un garde-corps. La largeur totale du pont atteindra ainsi 11.00 m, contre environ 5.80 m actuellement. L'ouvrage sera constitué d'une structure monolithique en béton, sans joint, ni appareil d'appui. Ce type d'ouvrage est idéal au niveau de la durabilité et minimise l'entretien futur.
La route de part et d'autre du pont étant plus étroite, une adaptation du tracé sera réalisée sur une courte distance. Les conduites techniques existantes seront déviées durant les travaux et replacées sous l'ouvrage.
 

Actualités liées