09 Décembre 2021 - 13H19

Dans le cadre de la prévention des risques liés au transport de substances pouvant représenter un danger pour l’environnement ou la population, le Service de l’environnement, en collaboration avec le Service des ponts et chaussées, a procédé à un comptage de véhicules au mois de mai 2021 le long de routes cantonales et communales.

Dans le cadre de la prévention des risques liés au transport de substances pouvant représenter un danger pour l’environnement ou la population, le Service de l’environnement, en collaboration avec le Service des ponts et chaussées, a procédé à un comptage de véhicules au mois de mai 2021 le long de routes cantonales et communales.

Les données du comptage donnent un aperçu des valeurs « réelles » sur la composition du trafic de poids lourds, et permettent d’affiner les paramètres pour la modélisation des risques selon l’Ordonnance sur la protection contre les accidents majeurs pour les routes du canton. Les résultats de ces modélisations sont intégrés au cadastre des risques de la Confédération,  présenté périodiquement dans son rapport sur l’environnement.

Les résultats ont montré que les niveaux de risque pour la population sont globalement plus faibles avec les données de transport de matières dangereuses issues des comptages qu’avec les données standards utilisées pour la modélisation. Cependant, pour la majorité des tronçons étudiés, les niveaux des risques environnementaux (protection des eaux) n’ont pas diminué significativement avec les données issues des comptages par rapport à la modélisation avec les valeurs standards, quelles que soient les charges de trafic. Ceci est dû principalement à la méthodologie du screening (outil d’analyse de la Confédération amenant intrinsèquement à majorer les évaluations de risques) et à l’utilisation de valeurs par défaut pessimistes pour les paramètres pour lesquels des données plus précises ne sont pas disponibles.