28 Avril 2021 -10h15

Un nombre de personne toujours plus important est gêné par le bruit de moteur inutile et excessif. Pour certains conducteurs de motos ou de voitures de sport, le plaisir de la conduite n’atteint son apogée que lorsque le moteur rugit. Le fait que le bruit est également dérangeant et rend les gens malades est complètement ignoré. La journée contre le bruit du 28 avril 2021 entend attirer l’attention sur le fait que le comportement du conducteur, joue un rôle décisif en ce qui concerne les émissions sonores des véhicules à moteur. La conduite à haut régime, les accélérations trop rapides, les va-et-vient inutiles dans les localités ainsi que le tuning visant à augmenter le niveau sonore constituent du bruit à éviter et sont interdits par la législation (art. 33 OCR, art. 53 OETV).

Le bruit hors-jeu © Tous droits réservés - umsicht.ch

Le bruit, source de stress et de maladies

La lutte contre le bruit routier excessif est l’affaire de tous: le bruit fort et dérangeant entraîne des coûts qui sont supportés par l’ensemble de la société. En Suisse, les coûts externes de la santé imputables au bruit du trafic routier, ferroviaire et de l’aviation sont estimés à environ 2,6 milliards de francs par an.

Le bruit est un son indésirable qui stresse et rend malade. À chaque bruit qui dérange, le corps se met en état d’alerte. Or le déclenchement répété de ces réactions d’alerte et de stress peut nuire à la santé et causer non seulement de l’hypertension artérielle, des infarctus et des troubles du sommeil, mais aussi des problèmes de concentration et des sautes d’humeur (agressivité), voire des dépressions. Le corps ne s’habitue pas au bruit.

En Suisse, une personne sur sept est exposée durant la journée à un bruit nuisible ou incommodant issu du trafic routier et une personne sur huit durant la nuit. L’étude SiRENE du Fonds national suisse de la recherche scientifique montre que le bruit routier, notamment, accroît le risque de maladies cardiovasculaires. En plus du bruit habituel de la route, les pics sonores impromptus de véhicules bruyants occasionnent également une gêne importante.

Bruit de moteur inutile

Comme le relève l’Office fédéral de l’environnement, une grande partie des plaintes des habitants au sujet du bruit routier concerne le bruit assourdissant des motos, bien que celles-ci ne constituent qu’une petite part de la flotte des véhicules.

Les personnes habitant le long de tronçons appréciés des motocyclistes et les personnes en quête de détente à proximité de ces lieux connaissent bien le problème: par beau temps, elles sont exposées à des émissions sonores excessives. Notamment dans les vallées étroites des montagnes , quelques conducteurs peu respectueux importunent beaucoup de monde parmi la population locale et les personnes recherchant le calme.

Dans les centres-villes, la «frime au volant» est un problème croissant: les conducteurs font rugir le moteur de leur bolide ou autre puissante voiture de luxe en accélérant sur de courtes distances, parcourant plusieurs fois le même tracé.

La journée contre le bruit 2021 souhaite souligner le lien étroit entre style de conduite et émissions sonores: une conduite écologique et respectueuse à bas régime permet d’éviter beaucoup de bruit inutile. Dans les endroits où il convient de réduire le bruit au strict minimum et aux moments où le besoin de calme est important, la retenue est de mise.

La tranquillité, en aucun cas un luxe

Le calme est un bien précieux qui contribue à notre santé et à notre bien-être. Les milieux politiques déploient actuellement des efforts pour réduire le bruit inutile. Fin 2020, la Commission de l’environnement, de l’aménagement du territoire et de l’énergie du Conseil national a déposé une motion sur la base de laquelle un train de mesures contre le bruit excessif des véhicules à moteur doit être élaboré et mis en oeuvre en 2021 le cas échéant.

Journée contre le bruit 2021: stickers «Le bruit hors-jeu»

Un sticker «Le bruit hors-jeu» est proposé dans le cadre de la campagne. En le collant sur votre moto ou votre voiture, vous soutenez la conduite silencieuse et respectueuse. Il existe également des affiches sur le bruit excessif nocturne des motos et des voitures. Les stickers et les affiches peuvent être commandés sous www.bruit.ch/2021.

Historique de la journée contre le bruit

L’«International Noise Awareness Day» a été lancé en 1996 par l’association new-yorkaise «League for the Hard of Hearing». La Suisse y a pris part pour la première fois en 2005. Ce projet est porté par le Cercle Bruit (Groupement des responsables cantonaux de la protection contre le bruit), la Société Suisse d’Acoustique, les Médecins en faveur de l’Environnement et la Ligue suisse contre le bruit. Ces acteurs sont soutenus par l’Office fédéral de l’environnement (OFEV) et l’Office fédéral de la santé publique (OFSP). Ils ont pour objectif de pérenniser cette journée en Suisse et de mettre chaque année en exergue un aspect particulier de la problématique du bruit.