14 Octobre 2020 -10h00

A la demande de l’Etat de Fribourg, Groupe E effectuera un important lâcher d’eau dans la Sarine, entre le barrage de Rossens et le lac de Schiffenen, le 22 ou le 29 octobre 2020. Organisée conjointement par les services de l’Etat concernés, Groupe E et les organisations environnementales, cette mesure dont l’objectif est un nettoyage du lit de la Petite Sarine, permettra également de redynamiser ce tronçon de rivière juste avant la période de reproduction des poissons. La population est appelée à ne pas se rendre sur les berges de la Sarine durant la crue.

Barrage de Rossens, crue artificielle 2016
Barrage de Rossens, crue artificielle 2016 © Tous droits réservés

A la demande de l’Etat de Fribourg et afin de favoriser la biodiversité de la Sarine entre le barrage de Rossens et la centrale de Hauterive, Groupe E procèdera à un lâcher d’eau de nettoyage le 22 ou le 29 octobre prochain, en fonction des conditions d’hydraulicité. Ce lâcher d’eau débutera durant la nuit avec l’ouverture des vannes du barrage de Rossens et se terminera en fin de journée. La montée des eaux se fera progressivement pour atteindre son volume maximum aux alentours de 8 heures du matin, avec un débit de 225 m3/s d’eau, soit près de 100 fois plus que le débit de dotation habituel.

Organisé par Groupe E en collaboration avec l’Etat de Fribourg, le WWF, Pro Natura, l’association La Frayère et la Fédération fribourgeoise des sociétés de pêche, ce lâcher d’eau permettra de nettoyer le lit du cours d’eau, d’arracher les algues et de diminuer le colmatage entre le barrage de Rossens et le lac de Schiffenen. En raison du manque de crues et de graviers stoppés par le barrage de Rossens, le lit de la Sarine s’est en effet colmaté et les algues ont proliféré, ce qui a un impact sur la santé et reproduction des poissons et des invertébrés.

La sécurité avant tout

Groupe E, avec l’appui des services de l’Etat de Fribourg, prendra toutes les mesures nécessaires afin de limiter les risques pour la population et l’environnement. Les utilisateurs du cours d’eau ainsi que les passants sont invités à faire preuve d’une prudence accrue pendant ce lâcher d’eau, en ne s’approchant pas du lit de la rivière.

L’événement est en outre organisé avant les périodes de frai de la truite, à un moment où les jeunes poissons de l’année précédente auront atteint la taille nécessaire pour supporter le débit relâché.

Une responsabilité environnementale

Selon la loi sur la protection des eaux, le canton de Fribourg a identifié dans sa planification stratégique, les installations qui portent atteintes aux cours d’eau et proposé des mesures d’assainissement à mettre en œuvre. Le rétablissement du régime de charriage en aval du barrage de Rossens par la réalisation de crues artificielles et l’ajout de graviers sera une des mesures à mettre en œuvre dans le cadre de ces assainissements.

Les suivis de la Petite Sarine effectués par les ONG, les services de l’Etat et Groupe E ont montré une dégradation générale de l’état du cours d’eau. La Direction de l’aménagement, de l’environnement et des constructions a dès lors organisé une table ronde avec les milieux concernés pour discuter des mesures à prendre et concilier les différents intérêts. Elle a par la suite demandé au Groupe E de réaliser un lâcher d'eau sur la Petite Sarine cette année encore pour remédier au colmatage du lit et à la prolifération des algues.

En répondant exceptionnellement à la demande du canton de réaliser un lâcher d’eau au-delà de ses obligations prévues par la loi, Groupe E témoigne de sa volonté de trouver un juste équilibre entre la production d’une énergie renouvelable et durable, la protection contre les dangers naturels et la protection de l’environnement.