3 Novembre 2020 -11h13

Agir en faveur d’un monde meilleur et plus résilient par des temps incertains ? C’est le moment où jamais !

ODD12 © Tous droits réservés

Le saviez-vous ? Beaucoup d’aliments peuvent être consommés après la date indiquée, ce qui est bon pour l’environnement et le portemonnaie. Mais comment distinguer ce qui est encore comestible de ce qui doit être jeté ?. Par ici les trucs et astuces :

Prenez exemple sur Sara, l’ennemie du gaspi, héroïne de l’un des six bandes dessinées de la SSN sur l’alimentation durable, qui lit attentivement les étiquettes sur les denrées. « A consommer jusqu’au » signifie qu’il faut respecter la date indiquée. « A consommer de préférence avant » est une garantie de qualité optimale du fabricant à la date marquée : la plupart des denrées alimentaires sont encore comestibles après.

Devenez vous aussi un foodninja exemplaire, en mobilisant vos  sens et votre bon sens. La couleur, l’odeur et le goût des aliments fournissent généralement les meilleures recommandations. Là aussi, plein d’indications sur la meilleure manière de lire les étiquettes !

Incontournable, la FRC nous révèle tous sur les dates limites (Vous aussi, vous êtes bien conservés ?) et en particulier quels aliments peuvent être consommés au-delà du fameux « A consommer de préférence avant ».

Et pour conclure, occupé à lire une étiquette ou à renifler un produit, les sens en alerte, n’oubliez pas les recommandations de protection des autorités cantonales.

 

Sur le même sujet :

  • La campagne sur l’alimentation responsable du Service de l’environnement
  • 14 vidéos proposée par le Service de l’Energie pour se régaler en préservant l’environnement et en économisant l’énergie
  • La boîte à outils développée par le groupe de travail de la Conférence des chefs des services de la protection de l’environnement (CCE/KVU) et de l’OFEV pour réduire les impacts environnementaux de sa consommation

Séries d'actualités sur la durabilité