Retour
E-vote
E-vote © Tous droits réservés

Pas de vote électronique le 19 mai 2019

E-vote
E-vote © Tous droits réservés

29 Mars 2019 - 11h47

Il n’y aura pas de vote électronique pour la votation du 19 mai 2019, dans les cantons utilisant le système de La Poste. A l’issue de la mise à l’épreuve de la sécurité de la future génération du vote électronique, La Poste a en effet décidé de retirer momentanément son système de vote, afin de procéder aux corrections requises. Les hackers n’ont pas réussi à pirater le système, mais trois erreurs critiques, dont une concernant également le système actuellement en production, ont été mises à jour dans le code source. Les Fribourgeoises et Fribourgeois de l’étranger ainsi que les citoyennes et citoyens de la commune de Treyvaux voteront par le biais des canaux usuels.

La sécurité est un élément clé du développement du vote électronique. La Confédération et les cantons travaillent depuis près de quinze ans à l’améliorer sans cesse et à l'adapter aux avancées technologiques. La dernière génération du vote électronique, un système dit « à vérifiabilité complète », devrait être mis en production prochainement. Ce système permet à la fois aux citoyennes et citoyens de vérifier que leur vote a été correctement enregistré, tout en préservant le secret du vote, et aux responsables du processus électoral de détecter d’éventuelles tentatives de manipulation durant le scrutin.

Deux tests différents et complémentaires

Avant la mise en production, la Confédération et les cantons ont décidé de réaliser une mise à l’épreuve publique de la sécurité du futur système de deux manières : la publication du code source et un test d’intrusion. La publication du code source revient à soumettre les plans d’un coffre-fort à l’analyse de spécialistes en sécurité. Le test d’intrusion revient à demander à ces spécialistes de fracturer le même coffre-fort placé dans la chambre forte d’une banque et confrontés à l’ensemble des mesures de sécurité qu’une banque utilise pour protéger le contenu du coffre : agents de sécurité, caméras, portes d’accès, chambre forte en sous-sol.

Le système a résisté aux hackers

Entre le 25 février et le 24 mars, plus de 3000 chercheurs et hackers ont tenté de forcer le système de vote par internet de La Poste sans y parvenir. Seize propositions d’améliorations ont été annoncées par des chercheurs. Ces améliorations reviennent à adapter le système aux bonnes pratiques informatiques. Aucune faiblesse importante n’a été constatée. Les votes de contrôles n’ont pas été modifiés et le système n’a pas pu être piraté. Le système de vote par internet et l’ensemble des mesures de sécurité qui l’entourent ont fait la preuve de leur robustesse à l’épreuve des hackers.

Le code source doit être amélioré

En parallèle à ce test, La Poste Suisse a publié le code source de ce même système de vote par internet le 7 février 2019. Cette publication a permis à des spécialistes internationaux en cryptographie et sécurité de mettre en évidence trois faiblesses qualifiées d’importantes que La Poste doit s’engager à corriger avant que le système puisse être utilisé par les cantons intéressés. L’une de ces faiblesses concernant également le système actuellement en production, La Poste a décidé de retirer momentanément son système de vote de la production, afin de procéder aux corrections et de faire contrôler le code source par des experts indépendants. Pour cette raison, son système de vote électronique ne sera pas disponible pour la votation du 19 mai. La Poste devra par ailleurs apporter la preuve de la solidité de ses moyens de contrôle.

Vote à l’urne ou par correspondance le 19 mai 2019

La décision de La Poste intervient alors que les travaux préparatoires pour la votation du 19 mai battent leur plein. La Chancellerie d’État a immédiatement pris les mesures pour que les Fribourgeoises et Fribourgeois de l’étranger et les citoyennes et citoyens de la commune de Treyvaux reçoivent le matériel classique afin de pouvoir exercer leur droit de vote à l’urne ou par correspondance. La suite des opérations en matière de vote électronique dépendra des décisions de La Poste et de la Chancellerie fédérale.

A noter que l’Etat de Fribourg propose le vote électronique depuis 2010 et recourt au système de La Poste qui propose la vérifiabilité individuelle depuis 2016. Tout au long de ces neuf années, aucun problème n’a jamais entaché le processus de vote par internet. Des contrôles permettant d'exclure des manipulations sont systématiquement réalisés lors du dépouillement des urnes électroniques.

Deux enquêtes publiées en 2017 et 2019 par l’organisation « Cyberadministration Suisse » qui réunit les cantons et la Confédération, mettent par ailleurs en évidence que le vote par internet représente la prestation la plus demandées des citoyennes et citoyens après la déclaration d’impôt en ligne. A Fribourg, plus de la moitié des Fribourgeoises et Fribourgeois de l’étranger et plus de 40 % des citoyennes et citoyens de Treyvaux qui participent aux scrutins utilisent ce moyen de vote.

Actualités liées