Retour
L'équipe de projet et une partie des rédacteurs et rédactrices web
L'équipe de projet et une partie des rédacteurs et rédactrices web © Tous droits réservés - Margaux Kolly

Le nouveau visage de www.fr.ch

L'équipe de projet et une partie des rédacteurs et rédactrices web
L'équipe de projet et une partie des rédacteurs et rédactrices web © Tous droits réservés - Margaux Kolly

31 Aout 2018 - 09h00

Le portail www.fr.ch a terminé sa mue en profondeur pour mieux correspondre aux besoins des internautes. Objectifs visés : une consultation facilitée sur les tablettes et les téléphones mobiles, en tout temps, des contenus plus visuels, une présentation thématique et une recherche améliorée. Pour ce faire, il a migré sur un nouveau logiciel de gestion de contenu et complètement revu sa présentation. Les utilisateurs et utilisatrices ont été consultés, le design rafraîchi. Le coût du projet se monte à un peu plus de 500'000 francs et quelque 300 personnes y ont participé.

Lien essentiel de l’Etat de Fribourg avec la population fribourgeoise mais aussi avec toute personne désireuse d’obtenir des informations sur l’Etat de Fribourg, le portail a subi une refonte en profondeur, nécessaire à plusieurs égards. Agé de treize ans, le portail était devenu obsolète. 

Les besoins des internautes

Le site a été conçu à partir des besoins des utilisateurs et utilisatrices. Une analyse des besoins externes et internes a été menée. Ses conclusions ont montré qu'il fallait organiser les contenus de manière thématique et non hiérarchique. Ainsi, les utilisateurs du site n'ont pas à connaître l'organisation de l'Etat pour rechercher et trouver l'information ou la prestation dont ils ont besoin.

Une ligne éditoriale affirmée

Les douze catégories principales ont été choisies par les utilisateurs et utilisatrices. Le processus de production de contenu, plus transversal, a été revu. Les contenus contiennent davantage de visuels. Le comité rédactionnel, composé des responsables de l’information dans les Directions, se réunit chaque semaine et définit la ligne éditoriale. Les statistiques de consultation et de satisfaction seront régulièrement analysées et le contenu adapté en conséquence.

Les utilisateurs n'ont pas à connaître l'organisation de l'Etat pour rechercher et trouver l'information dont ils ont besoin.

Conçu pour les téléphones mobiles et les tablettes

Le site est élaboré dans une approche "mobile first", c’est-à-dire que l'on a d'abord préparé une version mobile, et ensuite construit une version du site pour ordinateur. L'accent est mis sur la recherche par mots-clés à l'aide d'un nouveau moteur de recherche plus performant. Le site correspond aux exigences de la Loi fédérale sur l'élimination des inégalités frappant les personnes handicapées, qui recommande l’accessibilité des sites internet. A terme, une certification sera demandée. 

Le design Bleu Moléson

La charte graphique s'est modernisée. Le design neutre et épuré, orienté sur la typographie et le contenu, est destiné à mettre en avant les éléments essentiels. La couleur unique qui souligne le noir-blanc du canton s’appelle le Bleu Moléson. Il s’agit d’un bleu-vert qui rappelle lacs et cours d’eau de notre canton avec le vert des prés en passant par les gris-bleus des vanils.

Du côté de la technique et des équipes de projet

Le projet de refonte a fait migrer les 110 sites et ses quelques 30'000 pages dans un nouveau système de gestion de contenu (CMS). Le CMS open source choisi est DrupalTM. Un prestataire externe pour l’intégrer a été choisi par appel d’offres public : il s’agit de Wide Agency, à Morges et Genève, pour un montant de 522'018 francs. Les travaux de migration ont duré de fin octobre 2017 à fin juin 2018. Juillet et août ont été consacrés à la revue de la qualité rédactionnelle.

La responsabilité du site incombe à la Chancellerie de l’Etat, par son Bureau de l’information pour les aspects organisationnels et communicationnels, et au Service informatique et des télécommunications pour les aspects techniques. Plus de 250 rédacteurs et rédactrices web sont impliqués.

D’autres unités de l’Etat, telles les sites des écoles professionnelles intégreront à terme le nouveau site.

Actualités liées