Le Conseil d’Etat se réjouit du Oui de la population à blueFACTORY

13 Juin 2021 -15h25

La population fribourgeoise a accepté dimanche 13 juin une augmentation du capital-actions de la société Bluefactory Fribourg-Freiburg SA (BFF SA), à hauteur de 25 millions de francs, pour lui permettre de poursuivre le développement du site du même nom. Cette recapitalisation, à laquelle la Ville de Fribourg participe de son côté avec 25 millions de francs supplémentaires, avait fait l’objet d’un référendum parlementaire concernant la part cantonale. Le Conseil d’Etat et une large coalition, tout partis et milieux confondus, s’étaient engagés en faveur du Oui. Le Conseil d’Etat se réjouit du résultat du vote pour un projet ambitieux, mais aussi judicieux et responsable, et il tient aussi à rassurer les opposants en leur affirmant que leur message a bien été entendu. Avec ce feu vert, la construction de deux grands bâtiments va pouvoir débuter prochainement, avec un potentiel de 400 emplois supplémentaires. 

Conscient de l’importance de l’enjeu pour l’avenir de la place économique fribourgeoise et des emplois dans le canton, c’est à une forte majorité (71 voix pour, 24 contre et 3 abstentions) que le Grand Conseil avait donné son feu vert le 12 février dernier à une augmentation du capital-actions de la société Bluefactory Fribourg-Freiburg SA (BFF SA) à hauteur de 25 millions de francs. BFF SA a pour mandat de promouvoir, développer, construire, exploiter et gérer le quartier d’innovation blueFACTORY depuis le début 2014. 

Co-propriétaire du site, la Ville de Fribourg avait également donné son feu vert pour une somme identique quelques jours après le Grand Conseil. Toutefois, au début mars, 28 députés avaient déposé une demande de référendum parlementaire financier la recapitalisation du canton. 
Le Conseil d’Etat se réjouit du résultat du vote qui permettra de poursuivre le développement d’un projet ambitieux, mais aussi judicieux et responsable. Il tient aussi à rassurer les opposants en leur affirmant que leur message a été entendu. Le Conseil d’Etat sera ainsi particulièrement attentif au respect des échéances annoncées et du cadre financier posé.

La feu vert donné par la population ouvre désormais la voie aux grands chantiers du site, qui vont débuter prochainement, avec un potentiel de 400 emplois supplémentaires. La somme allouée à BFF SA par le Canton restera inscrite au patrimoine financier de l’Etat.