Bug informatique lors du second tour de l’élection au Conseil des Etats : le Conseil d’Etat demande un rapport

13 Novembre 2019 -11h38

Le Conseil d’Etat a pris acte des explications données par la Chancellerie d'Etat quant aux causes du bug informatique ayant retardé la publication des résultats du second tour de l'élection au Conseil des Etats. Il l’a mandatée d’établir un rapport sur les événements, ainsi que sur les mesures à prendre pour éviter la reproduction d’une telle problématique et améliorer les processus de communication et de gestion de crise. Il a validé le résultat du second tour de scrutin en vue de sa publication dans la Feuille officielle.

Le Palais fédéral et l'année 2019
Palais fédéral © Tous droits réservés

A l’issue du second tour de l’élection au Conseil des Etats, émaillé par un bug informatique qui a retardé la publication des résultats, le Conseil d’Etat a pris connaissance des explications de la Chancellerie d’Etat sur la nature du problème et sur le déroulement des faits. Comme responsable politique de l’organisation des votations et des élections cantonales, il a mandaté celle-ci d’établir prochainement un rapport détaillé sur les problèmes survenus. Il attend aussi des propositions d’amélioration sur le plan technique et au niveau de la gestion de la crise, afin d’améliorer le processus de communication et de minimiser au maximum l’impact d’un tel événement.

Sur la base des vérifications effectuées et des explications données, ayant obtenu l’assurance que le problème informatique survenu le 10 novembre ne concernait que la transmission des résultats et non le décompte des suffrages, le Gouvernement a validé les résultats de l’élection du 10 novembre en vue de leur publication dans la prochaine feuille officielle.

Le Conseil d’Etat a assuré de son soutien ses collaboratrices et collaborateurs impliqués dans cet événement exceptionnel. Il regrette qu’un tel incident ait perturbé le scrutin et rendu difficile la tâche de tous les acteurs de cette journée électorale. Il entend prendre toutes les mesures nécessaires pour éviter une telle situation et améliorer les processus de gestion de crise en cas d’incident.

Actualités liées