Voyage d’étude de la CGSO à Bruxelles sur l’évolution des relations entre la Suisse et l’UE

30 Novembre 2019 -14h15

La Conférence des Gouvernements de Suisse occidentale (CGSO) a effectué jeudi 28 et vendredi 29 novembre une visite d'information à Bruxelles. Les échanges ont donné aux membres de la délégation un éclairage détaillé sur les relations entre la Suisse et l'Union européenne (UE). Il a notamment été question des politiques qui touchent directement les cantons, à l'instar de la fiscalité, des aides d’Etat, de la libre circulation des personnes et de la coopération transfrontalière.

Les délégués des Conseils d'Etat des cantons de Suisse occidentale et la Secrétaire générale de la CGSO à la Mission de la Suisse auprès de l'UE, en compagnie de l'Ambassadeur Urs Bucher
Les délégués des Conseils d'Etat des cantons de Suisse occidentale et la Secrétaire générale de la CGSO à la Mission de la Suisse auprès de l'UE, en compagnie de l'Ambassadeur Urs Bucher © Tous droits réservés

La visite de la CGSO, accompagnée de représentants des organisations économiques des cantons membres, a permis de faire le point sur l’évolution des relations entre la Suisse et l’Union européenne et sur la manière dont la Confédération promeut ses intérêts à Bruxelles. L’occasion aussi de s’informer auprès d’interlocuteurs européens de premier plan sur les défis auxquels fait face actuellement l'UE. Les échanges ont offert aux participants une meilleure compréhension des enjeux et des réalités européennes, alors qu’un nouveau Parlement et une nouvelle Commission européenne sont entrés en fonction.


Libre circulation des personnes, accord-cadre institutionnel, fiscalité des entreprises, aides d’Etat, accès au marché, recherche et innovation, éducation, politique régionale ou coopération policière (Schengen) sont autant de thèmes qui dominent les relations Suisse-UE et qui touchent directement les cantons. La prochaine votation sur l'initiative dite de limitation a également été évoquée. Les représentants de Suisse occidentale ont informé leurs interlocuteurs européens sur les particularités du fédéralisme suisse et le rôle des cantons en politique étrangère, inscrit dans la Constitution fédérale. Les interlocuteurs rencontrés ont fait part de leurs attentes teintées d'impatience envers la Suisse. Au vu des enjeux en matière d'accord institutionnel Suisse-UE, les cantons ont à coeur de favoriser des solutions globales avec l'UE, premier partenaire commercial de la Suisse.


Un échange avec des correspondants suisses à Bruxelles a donné en outre aux participants un éclairage sur la façon dont la Suisse est perçue dans les milieux européens.


Ce quatrième déplacement de la CGSO à Bruxelles a une nouvelle fois débouché sur une meilleure compréhension des enjeux liés aux relations avec l’UE, ainsi que du rôle de la Suisse en tant que partenaire fiable et solidaire de l'Europe. Les décisions et scrutins qui attendent la Suisse au cours des prochains mois exigent une information aussi claire que possible. Cette visite de la CGSO y contribue et confirme la volonté des cantons d'être des partenaires engagés de la Confédération en politique européenne.

Actualités liées