La poupée de Timothée et le camion de Lison

La poupée de Timothée et la camion de Lison, un projet pour l'égalité dans la formation en âge préscolaire

La Poupée de Timothée et le camion de Lison
La Poupée de Timothée et le camion de Lison © Tous droits réservés

L’égalité s’apprend dès le plus jeune âge. Les recherches dans le champ de l’éducation ont montré que tant les parents que les professionnel-le-s adoptaient des comportements différents selon qu’elles-ils s’adressaient à un garçon ou à une fille. Ces attitudes sont inconscientes. Elles sont le reflet de stéréotypes de genre. On complimentera une petite fille sur son apparence esthétique (comme tu es belle aujourd’hui !) alors qu’on mettra davantage en valeur, chez un petit garçon, ses aptitudes physiques (tu es fort, tu ne pleures pas !).

Ces pratiques répétitives, qui imposent aux filles et aux garçons des attitudes et des rôles bien définis liés à leur sexe, vont avoir au cours des années des effets sur les jeunes adultes, notamment sur le choix du parcours professionnel et personnel des filles et des garçons, très souvent stéréotypé. Les femmes vont s’orienter vers des métiers dans les domaines des soins, de la vente et du bureau où le relationnel prime, alors que les hommes se dirigent vers des secteurs plus variés : industrie du bois, de la métallurgie, des machines et du bâtiment où l’aspect technique domine. Une des conséquences également de cette socialisation différenciée est le manque de confiance en soi des jeunes femmes à l’âge adulte et la difficulté des hommes à exprimer leurs émotions.

C’est pour ces raisons qu’il faut combattre le plus tôt possible les stéréotypes de genre et les pratiques qui les encouragent, afin que les enfants ne les intériorisent pas dès leur plus jeune âge et n’adoptent pas par la suite des comportements qui les enferment dans un rôle de sexe "immuable". "La poupée de Timothée et le camion de Lison" est un guide pratique destiné avant tout aux professionnel-le-s de l’enfance et aux étudiant-e-s, afin de leur permettre de décrypter les messages véhiculés au travers de leurs attitudes et de leurs paroles et de celles des enfants. Il n’est pas un instrument théorique sur la socialisation différenciée, la bibliographie commentée à la fin de l’ouvrage peut orienter le lecteur ou la lectrice qui souhaite approfondir le sujet. Une grille de questions aidera les professionnel-le-s à observer leurs comportements à l’égard des filles et des garçons. Le guide leur permettra de prendre conscience de leur pratique qui peut être discriminatoire à l’encontre d’un sexe, d’en discuter au sein de l’équipe, de remettre en cause leurs comportements et d’envisager personnellement et collectivement des changements, afin de promouvoir de nouvelles pratiques éducatives avec une charte pédagogique qui tienne compte d’une éducation non sexiste.

Actualités liées