Egalité et modèles de temps de travail flexible

La flexibilisation du temps de travail est souvent mentionnée comme moyen de choix pour concilier les exigences de la vie privée, notamment familiale, avec celles du monde du travail et ainsi promouvoir l’égalité femmes-hommes dans ces deux sphères.

La possibilité d’adapter la durée (p.ex. temps partiel), le lieu (p.ex. télétravail) et/ou les horaires de son travail aux besoins et contraintes de chaque phase de vie permet aux femmes et aux hommes de mieux conjuguer leur activité professionnelle avec leur investissement dans la sphère privée. 
Idéalement, ces dispositions devraient conduire à augmenter la participation des femmes – qui ont encore le plus souvent la charge du travail domestique à assumer —  au marché du travail ainsi que favoriser leur carrière, tout en accordant aux hommes une plus grande implication dans le domaine familial. 

La flexibilisation ne signifie pas automatiquement égalité et/ou conciliation

Afin que la flexibilisation puisse profiter à l’avancement de l’égalité hommes-femmes, il faut veiller à ce que sa mise en place et son utilisation ne contribue pas à la reproduction de certains déséquilibres entre les genres, notamment l’assignation des femmes au domaine familial et des hommes au monde du travail. Si, par exemple, le travail à temps partiel est surtout proposé ou attribué aux femmes et mères, la conciliation avec le travail familial restera à la charge des femmes en prétéritant leur niveau de salaire, leurs possibilités de carrière et en augmentant le risque de précarité lors d’un divorce ou au moment de la retraite

De même, certaines formes de flexibilisation, voire leur contexte de mise en oeuvre, peuvent conduire plutôt à une augmentation du stress autour de la conciliation vie privée-vie professionnelle, comme par exemple le travail sur appel/à la demande, des horaires morcelés, mais aussi l’exigence de disponibilité continue (par téléphone ou email), notamment le soir et/ou le week-end. 

Accompagnement nécessaire

En général, la flexibilisation du temps de travail est liée à une plus grande autonomie des personnes et demande de ce fait une culture de confiance ainsi qu’une bonne capacité d’organisation et de gestion du temps autant du côté personnel que de la hiérarchie. Il est nécessaire de poser un cadre et de proposer un accompagnement ciblé à toute mise en place et utilisation de modèles de temps de travail flexible.

Actualités liées