Il est recommandé aux migrant-e-s ayant obtenu leur autorisation de séjour en vertu du droit au regroupement familial et qui rencontrent des difficultés conjugales, de s’adresser à des professionnel-le-s ou services spécialisés dans les questions liées au droits des étrangers ou encore directement à un-e avocat-e.

Séparation, divorce
Séparation, divorce © Tous droits réservés

En effet, le droit des étrangers et son application demandent des connaissances spécialisées. Il importe que le ou la conjoint-e migrant-e, ainsi que le ou la partenaire migrant-e, puissent être renseignés de manière efficace et suffisamment tôt sur l’étendue de ses droits et les conséquences d’une éventuelle séparation, divorce ou dissolution du partenariat enregistré au niveau de son autorisation de séjour.

Lorsque les difficultés conjugales rencontrées sont associées à la fois un phénomène de migration et de violence conjugale, il est d'autant plus recommandé de s’adresser à des professionnel-le-s spécialisés en la matière. 

Actualités liées