14 Novembre 2019 -08h37

En Suisse, les jeunes continuent à choisir leur parcours professionnel en pensant qu’il existe des métiers pour hommes et des métiers pour femmes. Ceci est notamment dû au fait que le choix se fait plus vite que dans d’autres pays européens et l’adolescence reste une période où les stéréotypes de genre tendent à se renforcer. Toutefois, cette situation n’est profitable ni pour l’économie en contexte de pénurie de talents, ni pour l’égalité entre hommes et femmes.

Futur en tous genres 2019
Futur en tous genres 2019 © Tous droits réservés

La journée Futur en tous genres permet aux filles et aux garçons de découvrir de nouveaux domaines professionnels tout en les encourageant à écouter leurs désirs dans le choix d’une profession et non les attentes préconçues de la société. Elle offre aux parents l’opportunité de faire découvrir leur métier et lance la discussion sur le choix d’une profession. Elle permet enfin aux entreprises, institutions et écoles des promouvoir des métiers encore atypiques auprès des filles et des garçons et surtout s’assurer une relève si importante tout en tenant compte de l’égalité de genre. C’est du gagnant-gagnante !

Le nombre de jeunes femmes et hommes optant pour un domaine dans lequel elles et ils sont minoritaires augmente lentement, mais de manière continue. Ainsi le nombre de filles dans les Hautes écoles dans les filières techniques, de l'informatique et des technologies est passé de 4% en 2000 à 12% en 2018. Quant aux hommes, ils étaient 2% en 2000 à suivre une formation dans le social et 15% en 2017.

C'est un développement considérable du monde du travail qui souligne l'importance de la démarche de la journée Futur en tous genres, engagée depuis 19 ans dans le rapport entre le genre et l'orientation professionnelle.


En 2019, les partenaires de ce projet sont notamment: la Haute école Pédagogique, la Haute école d’ingénierie et d’architecture, l’Ecole des métiers, l’Ecole professionnelle artisanale et industrielle, l’Institut agricole de l’Etat de Fribourg, la Haute école de travail social de Fribourg, la Haute école de santé, l’Ecole professionnelle de santé-social de Grangeneuve, Liip SA, la Fédération fribourgeoise des entrepreneurs, Curaviva, la Crèche Les Canetons d’Estavayer-le-Lac, la Crèche Les Petits Poucets de Fribourg, Kita Zauberschlössli de Tavel et la crèche réformée de Fribourg.

Futur en tous genres est un projet des Bureaux pour la promotion de l'égalité entre femmes et hommes des cantons de : AG, AR, BE, BL, BS, FR, GE, GL, GR, LU, NE, SG, SZ, TI, UR, VD, VS, ZG et ZH ainsi que de la Ville de Berne, de Zürich et de la Principauté du Liechtenstein. Le projet est financé par le Secrétariat d'État à la formation, à la recherche et à l'innovation (SEFRI).

Actualités liées