Florence Henguely nommée préposée cantonale ad interim à la protection des données

30 Juillet 2019 -09h32

Le Conseil d’Etat a nommé Florence Henguely en tant que Préposée cantonale ad interim à la protection des données jusqu’à fin 2019. Actuellement juriste à l’Autorité cantonale de la transparence et de la protection des données (ATPrD) à 50%, elle succèdera à Alice Reichmuth Pfammatter, qui a fait valoir son droit à une retraite anticipée dès le 31 juillet 2019. Cette nomination ad interim doit permettre de faire la transition durant la mise au concours du poste.

Florence Henguely - ATPrD
Florence Henguely - ATPrD © Tous droits réservés

Le Conseil d’Etat a nommé Florence Henguely en tant que préposée cantonale ad interim à la protection des données à 50% à compter du 1er août 2019 et jusqu’à la fin de l’année, sur préavis de la Commission cantonale de la transparence et de la protection des données. Cette juriste de formation a été choisie pour succéder à Alice Reichmuth Pfammatter. Née en 1983, Mme Henguely dispose d’un master en droit de l’Université de Fribourg et travaille comme juriste à l’ATPrD à 50% depuis 2014 et comme conseillère juridique à l’Institut agricole de l’Etat de Fribourg à 50% depuis 2015. Elle connaît le droit de la protection des données et a pu se familiariser avec les différents domaines qui sont de la compétence de l’Autorité, notamment ceux ayant trait à la vidéosurveillance, à l’accès à la plateforme du contrôle des habitants (Fri-Pers) ainsi qu’aux projets de digitalisation.

Florence Henguely succède à Alice Reichmuth Pfammatter, qui a fait valoir son droit à une retraite anticipée après plus de six ans au poste de préposée. Durant cette période, Mme Reichmuth Pfammatter a grandement œuvré au tournant essentiel vécu par l’Etat de Fribourg et concrétisé actuellement par la digitalisation 4.0, notamment en lien avec les enjeux que cela implique en matière de protection des données. Elle a également contribué à la sensibilisation de la protection des données au sein des administrations cantonale et communale. Le Conseil d’Etat la remercie vivement pour son implication sans faille durant ces années au service de l’Etat et du citoyen.

Cette nomination ad interim doit permettre de faire la transition durant la mise au concours du poste.

Actualités liées