Actualités

Deux ans après son ouverture, le Pont de la Poya a pleinement atteint son objectif

Le Pont de la Poya remplit pleinement l'objectif fixé par le Plan directeur partiel des transports (PDpT): deux ans après son ouverture, les comptages démontrent que la circulation a fortement diminué et que la qualité de l'air s'est améliorée dans le quartier du Bourg, en Ville de Fribourg, but premier de la construction du nouvel ouvrage. Les différentes mesures d'accompagnement mises en place dans le cadre du projet ont également permis de limiter l'augmentation de trafic sur les axes plafonnés et dans l'aire d'influence du Pont de la Poya.

Les derniers comptages routiers effectués cet automne confirment que la circulation a diminué sur le pont de Zaehringen (-96%), sur la route des Alpes (-38%), sur le Varis (-33%) ou encore sur la route de Berne, secteur Stadtberg (-45%) et s'est stabilisée sur la rue de Morat, à hauteur de la porte (+1%) et sur la route des Neigles (+0%). Les mesures d'accompagnement complémentaires, mises en place par la Ville de Fribourg l'été dernier, ont permis d'améliorer la situation dans les zones qui connaissaient encore au printemps des augmentations de trafic supérieures à 15% et une nette amélioration de la qualité de l'air et du bruit (Rapport d'évaluation des effets des mesures d'accompagnement du projet Poya sur la qualité de l'air et le bruit du Service de l'environnement). Comparée au trafic avant l'ouverture du Pont de la Poya, la hausse enregistrée cet automne est de 12% pour l'avenue du Général-Guisan (elle était encore de 43% au printemps 2015).
Ces chiffres respectent les conditions fixées par le Plan directeur partiel des transports (PDpT), établi par les communes de Fribourg et de Granges-Paccot et approuvé par l'Etat de Fribourg. L'augmentation de trafic ne devait pas excéder les 15% (selon le monitoring 2015 établi par le bureau Metron) tenant compte entre autres d'une marge de fluctuations liée aux critères saisonniers et annuels sur les axes plafonnés et dans l'aire d'influence du Pont de la Poya, deux ans après sa mise en service. La route de Chantemerle à Granges-Paccot fera toutefois l'objet de réflexions sur l'aménagement de mesures complémentaires à celles déjà prises (interdiction aux poids lourds et zone 30 devant l'école) où l'augmentation du trafic (+14 %) est proche de la limite supérieure de la marge de fluctuation de 15 %.
Les éventuels réaménagements nécessaires à l'avenir pour améliorer la circulation des transports publics ainsi que la mobilité douce sur la route de Morat, notamment dans le secteur de la halte ferroviaire, seront étudiés. Le canton s'engage à soutenir ces mesures telles qu'un abaissement des régimes de circulation, de priorisation des transports publics et de requalification des espaces.