Actualités

Chèque Emploi confirme son succès et son potentiel après 10 ans d'existence

Dix ans après son lancement, le Chèque Emploi fribourgeois compte 3095 membres. C'est un joli succès pour l'association dont l'objectif est de favoriser la couverture sociale des employé(e)s de l'économie domestique et lutter contre le travail au noir. En une décennie, Chèque Emploi a traité une masse salariale de plus de 38 millions de francs et permis de réunir près de six millions de francs de cotisations sociales.

Le Service public de l'emploi et le Centre d'intégration socioprofessionnelle ont présenté conjointement aujourd'hui le bilan du Chèque Emploi devant les médias.

Le système Chèque Emploi, lancé en 2006 dans le canton de Fribourg, permet de décharger les employeurs privés qui engagent du personnel pour des travaux de proximité (ménage, jardinage, garde d'enfants, soutien scolaire, etc.) des tâches administratives souvent fastidieuses liées à la déclaration de leur employé(e). Grâce à Chèque Emploi, l'employeur est en règle et son employé(e) bénéficie d'une couverture sociale de base (AVS, AI, assurance-chômage et assurance-accidents).

Dans le canton de Fribourg, nous évaluons à 14'000 le nombre de foyers employant une personne pour des travaux de proximité. Mieux informés et sensibilisés aux méfaits du travail au noir, ils sont de plus en plus nombreux à vouloir déclarer leur femme de ménage ou leur jardinier.

L'association compte 3095 membres. Dès son lancement, Chèque Emploi a enregistré une augmentation rapide de ses inscriptions : en moyenne 300 nouveaux employeurs y adhèrent chaque année pour environ 110 employé(e)s. A ce jour l'association compte 1754 employeurs actifs pour 1064 employé(e)s.

Pour répondre au plus près aux besoins de ses membres actuels et futurs, Chèque Emploi va passer à un système qui permettra d'effectuer toutes les démarches en ligne depuis le site Internet www.cheque-emploi-fribourg.ch. Cette solution sera disponible dès le printemps 2018.

Quel salaire pour ma femme de ménage ?

Il existe un salaire minimum à respecter détaillé dans l'Ordonnance sur le contrat-type de travail pour les travailleurs de l'économie domestique. Le salaire horaire brut minimum doit respecter le barème suivant (y compris les indemnités obligatoires pour les vacances) :

  • Personnel non qualifié : 20,55 francs ;
  • Personnel non qualifié avec quatre ans d'expérience dans l'économie domestique : 22,55 francs ;
  • Personnel avec attestation fédérale de formation professionnelle (AFP) : 22,55 francs ;
  • Personnel avec CFC ou une formation professionnelle initiale de trois ans : 24,85 francs.

Le Service public de l'emploi conseille d'observer au minimum ce barème. Les statistiques du Chèque Emploi montrent que près des trois quarts des employeurs affiliés au système sont plus généreux que dans le contrat-type de travail et proposent un salaire brut supérieur à 25 francs de l'heure.

Le Chèque Emploi : une collaboration SPE - CIS

Le Service public de l'emploi (SPE), sur mandat du Conseil d'Etat, a piloté la mise sur pied du Chèque Emploi et son lancement en 2006. Il continue d'en assumer le contrôle et la promotion, tel que précisé dans la loi sur l'emploi et le marché du travail (LEMT).

Sa gestion, après mise au concours, a été attribuée au Centre d'intégration socioprofessionnelle (CIS), entreprise sociale active depuis 1962. Elle emploie plus de 100 personnes au bénéfice d'une rente AI dans plusieurs secteurs et ateliers. Le mandat de gestion du Chèque Emploi occupe sept collaborateurs et collaboratrices au bénéfice d'une rente AI ainsi que trois responsables encadrants.

cheque-emploi@cisf.ch
www.cheque-emploi-fribourg.ch