Le 23 juin 2006, les Chambres fédérales ont adopté la loi sur l'harmonisation des registres visant à simplifier la collecte et l'échange de données sur les personnes à des fins statistiques entre les registres communaux, cantonaux et fédéraux. Au plan cantonal, cette harmonisation concerne avant tout les communes, qui sont responsables du contrôle des habitants.

Dans ce contexte, sur proposition du Conseil d’Etat, le Grand-Conseil a voté les crédits nécessaires à l’établissement d’une plateforme informatique cantonale. Les travaux de mise en place se sont achevés au début de l’année 2013 et la plateforme qui en résulte permet aujourd’hui de disposer au niveau cantonal des données des habitants de tous les registres communaux du canton en temps réel. Plus de 1’600 personnes de l'Etat et des communes accèdent à ces données personnelles des habitants. L’accès de ces personnes est strictement limité aux seules données permettant de remplir les tâches qui leur sont légalement dévolues.