Approvisionnement économique du pays

L’approvisionnement alimentaire de notre pays peut être perturbé par certains événements tels que les catastrophes naturelles, les épidémies, les conflits armés, etc. L’Etat n’intervient qu’en cas de crise à l’échelle nationale et lorsque l’économie n’est plus en mesure d’assurer elle-même l’approvisionnement, en recourant au rationnement alimentaire.

Ménages privés: le premier panier de la ménagère
Le consommateur dispose aujourd’hui d’une grande profusion d’aliments: les rayons des magasins regorgent de denrées alimentaires de toutes sortes en provenance de tous les pays du monde. De plus, notre pays est depuis plusieurs décennies épargné par les crises graves et les grosses catastrophes naturelles.

Dans ce cas, pourquoi devrait-on constituer des provisions de ménage? Au cas où, tout simplement. Un petit coin dans la cave ou dans un local frais est suffisant pour stocker des provisions de base, qui se conservent longtemps et qui sont riches en énergie. En temps de crise, ce sont les produits ci-dessous, pour la plupart importés de l'étranger, qui seraient les premiers rationnés.

Voici les aliments à stocker et les quantités recommandées par personne pour un mois:

  • Sucre :
    2500 g
  • Riz :
    1000 g (3 mois)
  • Café, thé :
    500 g
  • Huile et graisses comestibles :
    1 litre / 1000 g
  • Beurre :
    450 g
  • Cacao, chocolat :
    500 g
  • Pâtes alimentaires :
    500 g
  • Produits à base de céréales et légumineuses :
    500 g (2 mois)
  • Savon et produit à lessive :
    1200 g (2 mois)

Chaque ménage devrait disposer en plus de provisions complémentaires: fromage, conserves de viande, de poisson, de fruits et de légumes, pain, chocolat, soupes en sachet. Ne pas oublier non plus les réserves de boissons et les articles ménagers tels que les allumettes, bougies, piles, papier de toilette, pharmacie de secours, médicaments, etc.