Actualités

5,65 millions de francs pour sécuriser et améliorer la route cantonale " En Bataille ", à Broc

Axe prioritaire du réseau routier cantonal classé route principale suisse et liaison routière préalpine entre les cantons de Fribourg et de Berne, le tronçon de route " En Bataille ", à Broc, se situe en pied de la falaise d'où se détachent régulièrement des pierres voire des blocs de pierre. L'Etat de Fribourg sollicite auprès du Grand Conseil un crédit d'engagement de 5,65 millions de francs pour des travaux qui permettront de pallier ce problème et d'améliorer la sécurité des usagers. Un accotement sera créé pour retenir ces blocs de pierre. La chaussée sera également élargie et une bande cyclable intégrée sur la voie montante. Les travaux se dérouleront de mars 2018 à juillet 2019. La circulation sera maintenue en tout temps de manière alternée et réglée par des feux de signalisation.

Le tronçon de route " En Bataille " est très étroit et a de faibles distances de visibilité. Les travaux prévus portent sur un tronçon de 550 mètres, entre le carrefour de la route cantonale menant à Botterens et le premier virage en épingle à cheveu en direction de Charmey. Les travaux débuteront en mars prochain, pour une durée d'environ un an et demie. Les transports publics seront munis de dispositifs leur permettant de réduire le temps d'attente aux feux de signalisation pendant le chantier.
Les travaux, estimés à 5,65 millions de francs, permettront de renforcer la sécurité de tous les usagers de la route. Un accotement de 1,20 mètre est prévu côté falaise, qui officiera comme réceptacle pour les blocs de pierre. La chaussée, d'une largeur totale de 9,7 à 9,9 mètres, comportera deux voies de circulation de 3 mètres chacune, une bande cyclable de 1,5 mètre en direction de Charmey et un second accotement de 1 à 1,20 mètre. La bande cyclable nécessite la construction d'un mur en aval de la route, pour soutenir la chaussée élargie.
Les canalisations existantes seront rénovées. Un bassin de rétention sera construit au pied de la culée du pont de la Jogne, pour récoltés les eaux polluées en cas d'accident avec perte d'hydrocarbure, pour éviter de polluer la Jogne. Le chemin pédestre qui permet l'accès aux ruines du château de Montsalvens sera maintenu et un escalier construit pour rejoindre la route cantonale.