Actualités

Le capricorne asiatique a été éradiqué à Brünisried

Le premier foyer de capricorne asiatique connu en Suisse avait été découvert à Brünisried (FR) en 2011. Après plusieurs années de lutte et de contrôles, il est désormais déclaré comme éradiqué.

Pour la première fois en Suisse, la présence d'un foyer de capricorne asiatique avait été constatée en 2011 dans le village de Brünisried, en Singine. D'entente avec la Confédération (décision de l'OFEV, conseils du WSL) le canton a pris des mesures dans le but d'éradiquer l'insecte. Les arbres infestés ont été abattus et d'autres ont été coupés préventivement. Des contrôles répétés ont été effectués par des arboristes spécialistes des soins aux arbres et par des chiens renifleurs spécialement entrainés. Aucune nouvelle trace n'a été détectée depuis maintenant 4 ans. Le foyer est déclaré comme éradiqué à fin 2017. Les restrictions de coupe, de transport de bois et de plantation d'arbres feuillus sont levées à Brünisried.

Les premiers travaux ont été effectués en 2011 alors que trois insectes et trois érables infestés avaient été découverts. Plus rien n'a été trouvé en 2012, mais en 2013, huit nouveaux arbres contaminés et trois insectes ont obligé le canton à prendre des mesures sévères. Ainsi, au mois de janvier 2014, quelques 300 arbres ont été abattus pour stopper la progression du capricorne. Depuis lors, des contrôles ont été menés méticuleusement chaque année, au printemps et en automne. Plus aucune trace n'a été observée les années suivantes. Ce succès n'aurait pas été possible sans une bonne collaboration entre tous les acteurs et la compréhension de la population locale.

L'ensemble des mesures a couté environ 235'000 francs sur 7 ans à charge du canton. Ces coûts ont été subventionnés en partie par l'OFEV dès 2014, suite à l'interpellation déposée par la Conseillère nationale Christine Bulliard-Marbach. Cette interpellation porte également sur les coûts sensiblement plus élevés des mesures réalisées à Marly.

Le capricorne asiatique est un insecte exotique particulièrement dangereux pour les arbres feuillus. L'ordonnance fédérale sur la protection des végétaux (OPV du 27 octobre 2010) impose des mesures de lutte dès qu'un foyer est découvert. L'OFEV exige l'absence totale d'indices de présence de capricorne pendant 4 ans pour que le foyer puisse être considéré comme éradiqué.
Dans le canton de Fribourg, un autre foyer reste cependant en cours d'éradication à Marly. Ce foyer, découvert en 2014, est de plus grande ampleur (environ 170 insectes découverts en tout en 2014). Selon les indices récoltés, la présence du capricorne à Marly est bien plus ancienne qu'à Brünisried. L'origine du foyer de Brünisried semble provenir de Marly, par transport de bois de feu contaminé. Les restrictions de coupe, de transport de bois et de plantation d'arbres feuillus restent en vigueur à Marly et les contrôles se poursuivent.

Pour plus de détails, veuillez consulter le rapport final disponible sur le site internet du SFF.