La pandémie de grippe

L’apparition d’un nouveau virus Influenza peut provoquer une pandémie. La sévérité de celle-ci dépend des caractéristiques du nouveau virus et notamment de sa virulence et peut potentiellement causer plus de décès et de maladies que n’importe quelle autre infection. En l’absence de mesure de santé publique, la survenue aujourd’hui d’une grippe pandémique d’une même virulence que la grippe espagnole de 1918 provoquerait en Suisse près de deux millions de malades et quelque 10'000 décès. Dans notre pays, la grippe saisonnière cause chaque année entre 400 et 1000 décès et nécessite environ 5'000 hospitalisations; l’infection au virus Influenza n’est donc pas bénigne. S’il s’agit d’un nouveau virus contre lequel la population n’est pas immune, les conséquences pourraient décupler.

Pour provoquer une pandémie, il faut que le virus puisse être transmis facilement d'un être humain à un autre. Le virus doit donc soit subir une mutation (c'est-à-dire acquérir de nouvelles facultés), soit se recombiner avec un autre virus.

Les services concernés du canton ont élaboré un plan d'engagement en cas de pandémie qui a été adopté par le Conseil d'Etat.