Le Barbeau commun

Le barbeau commun (Barbus barbus) vit dans les grandes rivières du canton comme la Sarine, la Singine, la Broye ou la Glâne. Il est assez rare de l’observer dans des plus petites rivières.
Il donne son nom à la zone à barbeaux qui est caractérisée par une pente faible avec un courant variant de modéré à fort. Sa forme fuselée lui permet de se maintenir dans un courant relativement fort sans consommer beaucoup d’énergie.

© SFF

Barbillons

Il possède 2 paires de barbillons qui lui permettent de détecter les proies au fond de l’eau. Il mange principalement des organismes benthiques, qui vivent au fond de l’eau, parfois des végétaux. La position et la forme de sa bouche lui a permis de se spécialiser dans les aliments se trouvant au fond de l’eau.

Pêche et gastronomie

De par ses propriétés gustatives médiocres, sa chair est assez fade et pleine d'arêtes, le barbeau est très peu pêché (10 à 20 individus sur tout le canton par année).

Connaissance de sa répartition dans le canton

Comme déjà évoqué, le barbeau n’a que très peu d’intérêt pour la pêche, nous ne possédons pas beaucoup d’informations par ce biais. Les grandes rivières du Plateau étant son habitat de prédilection, le suivi des populations implique de grands moyens. De part ces deux paramètres, le barbeau est assez peu connu dans le canton de Fribourg. Bien que très modeste, nous avons toutefois des données grâce à l’ascenseur à poissons du barrage de la Maigrauge où nous avons comptabilisé depuis 2005, 72 individus.