Actualités

Loup mort : il s'agit de la femelle F13

Les analyses génétiques effectuées sur la rate de la louve retrouvée morte vendredi le 9 juin 2017 dans un champ sur les hauts de La Vilette (Jaun) ont démontré qu'il s'agit bien de la louve F13. Pas de nouvelles concernant le mâle M64.

Les résultats de l'analyse génétique pratiquée sur la rate de la louve retrouvée morte le 9 juin dernier dans un champ sur les hauts de La Villette par le laboratoire de la Conservation de l'Université de Lausanne sont connus : il s'agit de la louve F13. Cette louve avait été identifiée génétiquement pour la première fois dans les Préalpes en mai 2014 et avait établi son territoire entre le canton de Fribourg (Préalpes) et le canton de Berne (Alpes).

En sachant que le loup est une espèce territoriale qui n'accepte pas la présence d'autres individus de la même espèce dans son territoire (sauf les individus de sa meute), le Service des forêts et de la faune (SFF) soupçonnait déjà de l'identité de cet individu, qui se voit aujourd'hui confirmée.

Durant l'été 2016, grâce aux suivis mis en place par le SFF, un autre individu avait été identifié (un mâle nommé M64). Ce dernier avait été déterminé génétiquement pour la première fois dans la région du Val de Bagnes (VS) en janvier 2016. Les suivis du SFF avaient pu confirmer que les deux individus se promenaient ensemble depuis l'été 2016 jusqu'à la mi-mars (observation de traces). Les deux individus, selon l'annexe 4 du Plan Loup Suisse (2016) ne pouvaient pas encore être considérés comme étant un couple.

Le SFF reste pour le moment sans nouvelle du mâle M64.