Actualités

Premier bilan du programme cantonal poids corporel sain

70 personnes se sont réunies lors d'une journée réseau aujourd'hui à l'AMAF (Association des amis de l'Afrique) pour se pencher sur le premier bilan du Programme cantonal Poids corporel sain (PCS), lancé il y a 4 ans. Un constat largement positif permet de partir sur des bases solides pour une deuxième phase du programme, qui s'étendra jusqu'en 2017.

Coordination et visibilité des actions
Le surpoids est une réelle préoccupation de santé publique. Selon les chiffres de la dernière enquête suisse sur la santé datant de 2012, 41% de la population souffre d'un excès de poids. Une problématique qui touche également les enfants puisque par rapport à 1980, le nombre d'enfants en surpoids a quintuplé. Le PCS répond à ces préoccupations sous l'angle de la prévention.

L'amélioration des conditions cadres favorables à la santé, notamment celles visant une activité physique régulière une alimentation équilibrée, tel est en résumé l'objectif principal du programme fribourgeois. Public-cible: les enfants entre 0 et 6 ans et les personnes qui les entourent (parents, enseignants, éducateurs, etc.). Le lancement du PCS en 2010 partait sur la base d'un état des lieux des actions et des besoins effectué auprès de plus de 50 organismes fribourgeois.

Quatre ans plus tard, le programme fribourgeois a soutenu et concrétisé plus d'une quinzaine de projets en lien avec les thématiques alimentation et mouvement. Depuis 2010, un véritable réseau cantonal s'est formé, avec pour corolaire une cohérence et une meilleure visibilité des messages et des actions organisées. Parmi ces dernières, on citera le Voyage des sens (bus itinérant proposant des activités, rallye alimentaire, quiz, parcours des sens) à travers le canton, qui a touché 600 parents et enfants ces derniers mois.

Elargir le public cible pour la deuxième phase
L'extension du programme pour 4 années supplémentaires (2014-2017) annoncé par la Conseillère d'Etat Anne-Claude Demierre permettra d'ancrer les activités déployées et de compléter le dispositif pour en décupler l'impact à long terme. L'âge de la population cible sera élargi à la période de la préadolescence, c'est-à-dire 0 à 12 ans.

Parmi les autres thèmes abordés lors de cette journée réseau, celui de l'eau a tenu une place de choix. Présentées par Nicole Bardet, section fribourgeoise de la Fédération romande des consommateurs (FRC) et Jvo Schneider de Promotion Santé Suisse, diverses mesures comme la mise à disposition gratuite d'eau dans les bâtiments de l'administration, dans les places publiques etc. pourraient être reprises dans le cadre des programmes cantonaux.

La deuxième partie de la matinée était placée sous le signe des échanges. Quatre ateliers ont réuni les participants pour leur présenter différents projets mis en place dans le canton. Le projet Carambole de la Croix Rouge fribourgeoise notamment. Celui-ci offre aux crèches et garderies diverses activités à choix, selon les intérêts et besoins du personnel des structures d'accueil (organisation de rallyes des familles, séances d'info-échanges, conseils en mouvements...).

D'un point de vue financier, la première phase du Programme PCS a été soutenue par Promotion Santé Suisse (150 000 francs/année) et le Service de la santé publique (200 000 francs/année).
Pour 2014-2017, ce sont 437 200 francs par année qui seront octroyés. (193 600 francs par Promotion Santé Suisse et 243 600 francs par le Service de la santé publique).

Plus d'informations