Situation actuelle

texte alternatif

Vous avez la possibilité de consulter les valeurs du graphique ci-dessus sous forme de tableau.
Généralement la concentration des poussières fines varie fortement durant l’année. Des dépassements de la valeur-limite peuvent survenir durant les mois d’hiver (voir aussi Situation de smog hivernal). 
 
Pour tenir compte de la saison hivernale dans sa totalité, le nombre de dépassements est calculé du 1er juillet au 30 juin. Les dépassements sont actuellement au nombre de:

texte alternatif

Selon l'ordonnance sur la protection de l'air, la moyenne journalière de poussières fines PM10 ne doit en aucun cas dépasser plus d'une fois par année la valeur-limite d'immission de 50 µg/m³. En revanche la valeur limite d’immission pour la moyenne annuelle est fixé à 20 µg/m³.

Emplacements

Fribourg (Parc de Pérolles, Jardins du Domino)

  • typique de la charge de fond urbaine
  • représentatif pour la majeure partie de l'agglomération de Fribourg, mis à part les endroits se situant à proximité des routes à fort trafic

Fribourg (Chamblioux)

  • dans le triangle A12 - rte du Jura - rte de Chantemerle
  • typique d'un emplacement fortement exposé au trafic

Bulle (Rue de Vevey)

  • proche de la place Nicolas-Glasson
  • typique d'un emplacement fortement exposé au trafic

Payerne (NABEL)

  • station du réseau national d'observation des polluants atmosphériques (NABEL) de la Confédération
  • typique d'un emplacement en zone rurale de plaine à l’ouest du Plateau suisse, donc représentatif pour des emplacements à moins de 1000 m d'altitude dans le canton de Fribourg en dehors de l’influence de trafic

Valeurs des mesures

Il s'agit de résultats provisoires avec une incertitude de mesure estimée à ± 10 %.

Actualisation

Chaque jour

Situation actuelle au niveau national

texte alternatif

Chaque heure, une carte des poussières fines (PM10) est établie sur la base des valeurs mesurées les dernières 24 heures. 

La carte des PM10 est calculée par un procédé d'interpolation à partir des concentrations PM10 mesurées par environ 60 stations suisses et par une carte modélisée.

En raison de la méthode appliquée, il n'est pas possible de procéder à une interprétation à plus petite échelle. Par conséquence, les concentrations de polluants mesurées peuvent être localement plus élevées ou plus basses que les valeurs moyennes indiquées sur la carte.