Actualités

Prix de la Journée du bilinguisme 2017 : trois projets récompensés

Le Prix de la Journée du bilinguisme 2017 récompense trois projets développés dans
des écoles fribourgeoises. L'école professionnelle commerciale de Fribourg (EPC) et L'école de culture générale de Fribourg (ECGF) ont reçu, ex aequo, le premier prix, le troisième étant décerné à L'école des métiers de Fribourg (EMF). Ces trois projets montrent l'importance du bilinguisme dans la formation fribourgeoise, et illustre le développement des possibilités de suivre des formations dans les deux langues.

Le Prix de la Journée du bilinguisme valorise chaque année les actions en faveur d'un bilinguisme vivant. Cette année le concours s'adressait en particulier aux établissements de formation.
Peu nombreuses, ces candidatures ont particulièrement plu au jury présidé par Mme la Conseillère d'Etat Marie Garnier et composé de Mme Susanne Obermayer, directrice de l'Institut du plurilinguisme, M. Bernhard Altermatt, co-président du Forum des langues partenaires. Le jury a apprécié l'engagement des établissements en faveur du bilinguisme. Dans l'esprit du concours de la Journée du bilinguisme, le jury a décidé de récompenser les trois projets, estimant qu'ils méritaient tous d'être valorisés et d'inspirer d'autres établissements.
1er prix ex aequo
L'école professionnelle commerciale de Fribourg (EPC) a mis en place depuis une année une formule bilingue pour les jeunes gestionnaires du commerce de détail. Elle a choisi de dispenser des cours bilingues selon le modèle de l'immersion. Le succès du fonctionnement des cours et l'engouement des enseignants à s'investir dans cette nouvelle pédagogie de formation a permis à l'école de renouveler l'offre à la rentrée des classes 2017/2018. Cette formation offre sur le marché du travail aux apprentis ayant obtenu leur CFC de gestionnaire du commerce de détail avec mention bilingue, de plus grandes opportunités professionnelles dans le canton et à travers toute la Suisse.
L'école de culture générale de Fribourg (ECGF) a décerné en juin 2016 les premiers certificats de culture générale bilingues de Suisse, domaines de la santé et du socio-éducatif. En 2017, elle décernera les premiers certificats de maturité spécialisée, domaines pédagogie, travail social et santé. Les premiers certifiés étaient entrés en formation bilingue à l'ECGF en automne 2013. L'ECGF a opté pour un modèle d'enseignement immersif partiel. Le modèle fribourgeois est un modèle pionnier au niveau suisse : l'ECGF a ainsi participé activement à l'introduction du bilinguisme dans le nouveau plan d'études cadre mis actuellement en consultation par la Confédération.
3ème prix
L'école des métiers de Fribourg (EMF), a élaboré un projet de " tables ouvertes " afin de développer encore le bilinguisme au-delà des formations bilingues déjà offertes. Un lieu consacré au bilinguisme sera ainsi créé dans la cafétéria de l'EMF. Une table sera spécialement aménagée, avec une signalétique bilingue, proposant de nombreuses activités ludiques (jeux de cartes, de dés…) destinées à encourager les échanges bilingues. Ce projet s'ajoute à l'engagement quotidien de l'EMF en faveur du bilinguisme, avec notamment une classe de maturité professionnelle bilingue.
Les prix ont été remis le samedi 23 septembre 2017 à 16h, en clôture du Rendez-vous bilingue organisé à Fribourg. Les deux premiers prix se voient remettre un montant de 800.-, le troisième un montant de 400.-. Ces prix sont en partie financés par l'aide aux cantons plurilingues versée au canton de Fribourg par la Confédération.
Les organisations de la Journée du bilinguisme examinent par ailleurs une nouvelle formule pour l'année prochaine, afin de permettre une meilleure participation. La date du 26 septembre semble en effet trop proche de la rentrée scolaire pour permettre aux écoles d'élaborer un projet à temps pour la Journée du bilinguisme.

Informations

NATURALISATIONS DÈS LE 1er JANVIER 2018, SEULES LES PERSONNES TITULAIRES D’UN PERMIS C POURRONT DÉPOSER UNE DEMANDE DE NATURALISATION

Si vous êtes en possession d’un permis B ou F et que vous souhaitez devenir suisse, vous avez jusqu’au 31 décembre 2017 pour déposer une demande auprès des autorités compétentes. Au-delà de cette date, les personnes en possession d’un permis B ou d’un permis F ne pourront plus acquérir la nationalité suisse.

En raison des fêtes de fin d’année, les guichets des naturalisations du SAINEC (Pérolles 2, 1700 Fribourg) seront fermés du lundi 25 décembre 2017 au vendredi 29 décembre 2017. Les personnes en possession d’un permis B ou d’un permis F qui remplissent les conditions rappelées ci-dessous sont donc invitées :

  • soit à déposer leur demande au guichet du SAINEC, accompagnée des documents nécessaires, jusqu’au vendredi 22 décembre 2017, à 16h30, au plus tard ;
  • soit à remettre leur demande, accompagnée des documents nécessaires, à un bureau de poste suisse ou à une représentation diplomatique ou consulaire suisse, à l’adresse du SAINEC, jusqu’au 31 décembre 2017 au plus tard, cachet de la poste faisant foi.

RAPPEL DES CONDITIONS EN VIGUEUR JUSQU’AU 31 DECEMBRE 2017

Principales conditions à remplir pour les personnes détentrices d’un permis B :

  • Séjourner légalement en Suisse depuis 12 ans au moins (entre 10 ans et 20 ans les années comptent double) à la date du dépôt de la demande.
  • Avoir été domicilié-e dans le canton pendant 3 ans (dont 2 au cours des 5 dernières années à la date du dépôt de la demande).
  • Etre capable de s'exprimer en français ou en allemand.
  • Faire preuve d’intégration dans la société (participation à la vie économique, sociale et culturelle ; respect du mode de vie et de la législation suisses ; etc).
  • Avoir des connaissances appropriées de la vie publique et politique.

Principales conditions à remplir pour les personnes détentrices d’un permis F :

Il ne peut être entré en matière pour une naturalisation concernant une personne titulaire d’un permis F que dans des cas exceptionnels, à savoir pour des jeunes en formation ou pour des motifs humanitaires. En outre, sauf cas exceptionnel d’études particulièrement longues, on entend en principe par la condition « personnes jeunes en formation », des personnes de moins de 26 ans. En cas d’entrée en matière, les conditions supplémentaires à remplir sont en substance les suivantes :

  • Séjourner légalement en Suisse depuis 12 ans au moins (entre 10 ans et 20 ans les années comptent double) à la date du dépôt de la demande.
  • Avoir été domicilié-e dans le canton pendant 3 ans (dont 2 au cours des 5 dernières années à la date du dépôt de la demande).
  • Etre capable de s'exprimer en français ou en allemand.
  • Faire preuve d’intégration dans la société (participation à la vie économique, sociale et culturelle ; respect du mode de vie et de la législation suisses ; etc).
  • Avoir des connaissances appropriées de la vie publique et politique.