Campagnes

Les campagnes ont pour objectif de lutter, souvent sur plusieurs années, de façon systématique et ciblée contre certains agents pathogènes, afin de les éradiquer du territoire national.

Lutte contre la diarrhée virale bovine (BVD)

La BVD est une maladie virale des bovins que l'on trouve dans le monde entier. Certains animaux sont touchés de manière chronique et vont sécréter du virus tout au long de leur vie. Ces animaux, infectés permanents (animaux IP), sont un danger pour les animaux portants et les veaux en gestation. L'élimination du virus passe ainsi par l'élimination des animaux IP. Depuis 2008, la Suisse conduit un programme d’éradication de la BVD dont les effets sont visibles puisque elle est sur le point d'être éradiquée. 
Dès le 1er janvier 2013 commence une période de surveillance à long terme.

Lors de cette phase de surveillance BVD, trois catégories de détenteurs de bétail seront testées selon des procédés différents.

  • Exploitations avec production de lait
    Toutes les exploitations livrant du lait seront surveillées au moyen d’un contrôle semestriel d’analyses de recherche d’anticorps dans des échantillons de lait de citerne. En cas de résultat positif, le vétérinaire officiel procède à des prélèvements sanguins à des fins de clarifications (analyses de recherche d’anticorps sur des groupes de bovins).
  • Exploitations sans production de lait: avec analyse d’échantillon de sang par sondage (groupes de bovins)
    Une partie des exploitations sans production de lait sera testée chaque année au printemps au travers d’un sondage fait au hasard à l’instar de l’IBR. A cette fin, une analyse de sang pratiquée sur de jeunes bovins âgés de 6 à 36 mois sera réalisée pour le dépistage des anticorps BVD.
  • Petites exploitations et exploitations spéciales: poursuite du test par analyse d’échantillon cutané d’oreille
    Ces exploitations n'étant pas adaptées aux examens d’anticorps (résultat du test pas suffisamment explicite ou prélèvement d’échantillon laborieux), le test par analyse du virus sur les échantillons cutanés d’oreilles se poursuit après le 1.1.2013. Les détenteurs recevront par courrier des informations complémentaires de la part du SAAV (voir ci-dessous Lettre aux petites exploitations et exploitations spéciales); les marques auriculaires vertes leur seront expédiées directement par Identitas SA.

La BVD est et reste un thème complexe. En cas de questions, le service reste naturellement à disposition au 026 305 80 70.

Télécharger

  • Information sur la BVD - Avril 2017

    PDF (58 kb)
  • BVD – à quoi faut-il penser avant l’estivage

    PDF (264 kb)
  • Mise en contact des alpages qui cherchent des animaux FID avec les exploitations qui cherchent à en placer

    PDF (57 kb)
  • Lettre aux petites exploitations et exploitations spéciales

    PDF (201 kb)
  • Marquage auriculaire des veaux dès 2013

    PDF (115 kb)
  • BVD dès 2014 – dépistage des bovins et surveillance au moyen de prises de sang

    PDF (211 kb)

Identification de la pseudotuberculose chez les caprins

La bactérie « Corynebacterium pseudotuberculosis » cause des abcès des ganglions lymphatiques. Les chèvres ont souvent des abcès superficiels et bien visibles. L’infection a lieu par contact avec du pus renfermant la bactérie en grande quantité. Cette année, le canton met en place une campagne dont l'objectif est de déterminer la l'étendue de la maladie sur le territoire cantonal.