Actualités

Stands d'information, conférence, exposition participative et cocktails sont au menu de l'édition fribourgeoise de la "Semaine Alcool 2017"

Du 11 au 20 mai 2017 se déroulera dans le canton de Fribourg la " Semaine Alcool ". De nombreuses actions se produiront dans la rue pour favoriser le dialogue social sur le thème " Combien (d'alcool) ? ". Cet événement se produit dans le cadre d'une campagne de prévention nationale qui a lieu simultanément dans tout le pays.
Les partenaires fribourgeois concernés se sont mobilisés pour proposer en particulier des stands d'information, la projection d'un film, une exposition ou encore la possibilité de goûter des cocktails sans alcool.

Une campagne nationale

Tous les deux ans a lieu en Suisse une semaine de dialogue appelée " Semaine Alcool " durant laquelle sont organisées des manifestations qui s'adressent à l'ensemble de la population. L'Office fédéral de la santé publique (OFSP) a élaboré pour les années 2015 à 2017 une campagne ayant pour but de sensibiliser le grand public aux dangers inhérents à la consommation problématique d'alcool mais aussi à améliorer la mise en réseau des partenaires de prévention. La campagne pose la question de l'excès, incite chaque personne à réfléchir à sa propre consommation d'alcool et à en parler.

Des activités pour tous les goûts

Dans le canton de Fribourg, plusieurs organisations se sont associées pour cette campagne sous l'égide de la Direction de la santé et des affaires sociales (DSAS): l'association REPER, le Centre cantonal d'addictologie (CCA), les fondations du Torry et du Tremplin, Fribourg pour Tous, EX-pression, Solidarité Femmes - Centre LAVI, la Haute Ecole de santé (HEdS) et l'Office de la circulation et de la navigation (OCN). Objectif : sensibiliser à la problématique de la consommation excessive et régulière d'alcool. La population pourra ainsi s'informer sur des stands de rue ou à Fribourg pour Tous, déguster des cocktails sans alcool à la rue de Romont, visiter une exposition, visionner un film au cinéma Rex ou encore suivre une conférence intitulée " L'alcoologie pour les nuls " (programme complet : www.fr.ch/dsas).

C'est également durant la Semaine Alcool, le 17 mai prochain, que sera dévoilé un nouveau label de prévention en milieu festif.

Enjeux sanitaires, sociaux et économiques

Thème de santé publique, la consommation problématique d'alcool présente un enjeu social et économique important. En Suisse, on estime qu'entre 250'000 et 300'000 personnes souffrent de dépendance à l'alcool ; pour le canton de Fribourg, ce chiffre est évalué à 10'000 personnes.

Les efforts en matière de prévention, chez les jeunes en particulier, doivent être poursuivis. Une récente étude1 effectuée sur les élèves fribourgeois âgés de 11 à 15 ans a montré que la part d'élèves de 15 ans qui consomment de l'alcool au moins une fois par semaine a diminué chez les garçons, elle est stable chez les filles. Toutefois, avec l'âge, on perçoit une nette et continuelle augmentation du nombre d'élèves qui ont déjà bu de l'alcool au cours de leur vie.

Selon une étude datant de 20142, la consommation d'alcool représente un coût total de 4,2 milliards de francs pour la collectivité en Suisse. 80% du total des coûts (3,4 milliards) représentent les pertes de productivité dans l'économie, 15% (613 millions de francs) correspondent aux coûts directs du secteur de la santé et 6% (251 millions de francs) concernent le secteur pénal. Pour le canton de Fribourg, les coûts sont estimés à 225 millions de francs.

On distingue trois types de consommation d'alcool problématique: les ivresses ponctuelles (consommation d'une grande quantité d'alcool dans un laps de temps très court), la consommation chronique d'alcool et la consommation inadaptée d'alcool dans des situations particulières (par ex. alcool au volant, alcool dans la vie professionnelle). Par ailleurs, la dépendance à l'alcool est définie par l'OMS comme un fort besoin de boire de l'alcool, une perte du contrôle de la consommation, une perte d'intérêt pour d'autres choses ou un maintien de la consommation malgré les conséquences négatives de celle-ci.

Plan cantonal action alcool

Un Plan cantonal action alcool (PCAA) est élaboré conjointement par le Service de la santé publique (SSP) et le Service du médecin cantonal (SMC). La préoccupation est de couvrir tant les aspects de prévention de la consommation problématique d'alcool que les aspects de prise en charge des dépendances, et ce pour les différents groupes d'âge. La stratégie mise en œuvre doit prévoir des actions à différents niveaux (prévention comportementale et prévention structurelle), rejoignant différents publics cibles. Le PCAA prévoit notamment de consolider les projets et activités existants au niveau cantonal, de renforcer les aspects de prévention structurelle (actions sur les conditions-cadres) ainsi que la coordination des mesures au niveau cantonal.

Dans ce cadre, un système d'indication a notamment été mis en place l'année passée. Les personnes qui font face à des situations complexes peuvent ainsi appeler un numéro qui les met en relation avec une équipe pluridisciplinaire.

1 " La santé des élèves de 11 à 15 ans dans le canton de Fribourg. Analyse des données de l'enquête HBSC 2014 et comparaison au fil du temps." (Archimi, A. et Delgrande Jordan, M., Addiction Suisse, rapport de recherche no 81)
2 " Coûts liés à l'alcool en Suisse " (Fischer, B. et al., Polynomics, 2014, rapport final établi sur ordre de l'Office fédéral de la santé publique, contrat no. 12.00466)