Actualités

Nouvelle action de prévention routière : " Je conduis ? Tu conduis ? "

A partir du 1er octobre 2016, l'ébriété des conducteurs ne sera généralement plus déterminée par une prise de sang mais par un contrôle à l'éthylomètre. Introduite dans le cadre du programme Via Sicura, l'objectif de cette mesure est de réduire le nombre de morts et de blessés sur les routes suisses. La nouvelle action de la Police cantonale et de l'OCN " Je conduis ? Tu conduis ? " vise à sensibiliser la population, particulièrement lors de manifestations festives, avec un concept ludique.

L'an dernier en Suisse, 1 accident mortel sur 7 était lié à l'alcool ! 38 personnes ont perdu la vie, alors que 1'838 autres ont été blessées, dont 439 grièvement. A l'échelle fribourgeoise, le tiers des décès déplorés ont notamment pu être imputés à une alcoolémie excessive… Des tragédies qui, le plus souvent, se jouent la nuit et le week-end !

Pile : je conduis ! Face : tu conduis !
Avec pour objectif de réduire le nombre de morts et de blessés, la Police cantonale, en collaboration avec l'OCN, lance cet automne sa nouvelle action préventive en deux phases, lors de manifestations importantes (notamment la Foire de Fribourg à Granges-Paccot, le Salon des Goûts et Terroirs à Bulle) et aux abords des centres urbains.
En début de soirée, les occupants des véhicules interceptés recevront un jeton " Je conduis ? Tu conduis ? " et seront invités à déterminer, à pile ou face, qui restera sobre et conduira pour rentrer. Quelque 10'000 jetons seront ainsi distribués jusqu'à fin 2017.
Durant la nuit, une attention plus ciblée sera ensuite portée à la sécurité du trafic. Des contrôles d'alcoolémie seront en tout temps possibles, que le conducteur présente ou non des signes d'ébriété.

Un comportement lourd de conséquences
Dès 0.25 mg/l dans l'air expiré (0.50‰ dans le sang) ou 0.05 mg/l (0.10‰) pour les conducteurs soumis à l'interdiction de conduire sous l'influence de l'alcool, des sanctions pénales (amende ou peine privative de liberté jusqu'à 3 ans) et administratives (avertissement, retrait de durée déterminée ou définitif) sont prononcées.
A partir de 0.80 mg/l (1.60‰), les conducteurs doivent de surcroît se soumettre à une expertise médico-légale destinée à démontrer leur non-dépendance à l'alcool et leur capacité à conduire.
Les petites quantités d'alcool suffisent déjà à diminuer les facultés de concentration et de réaction, limitent le champ visuel et déploient d'autres effets directs qui augmentent considérablement le risque d'accident !

Les règles qui sauvent la vie
1. Boire ou conduire : il faut choisir !
2. Les alternatives ? Prendre le taxi, utiliser les transports publics, se faire ramener…
3. Un verre standard d'alcool, c'est en moyenne : 0.10 à 0.15 mg/l dans l'air expiré - 0.20 à 0.30‰ dans le sang - 2 à 3 heures sans conduire !
4. L'alcool ne s'élimine pas plus vite en dormant, avec un café ou une douche froide...

Les statistiques fribourgeoises 2015 sous la loupe

  • 170 conducteurs / piétons impliqués dans des accidents se trouvaient sous l'influence de l'alcool. Taux moyen : 0.80 mg/l (1.60‰).
  • L'alcool a été la cause principale de 63 accidents avec dommages corporels : 2 personnes sont décédées, 61 ont été légèrement blessées, 15 l'ont été grièvement.
  • 80% de ces 63 accidents se sont produits entre 17 heures et 5 heures, 57% le week-end (samedi et dimanche).
  • L'ébriété a été à l'origine de 939 retraits de permis.
  • Le plus haut taux enregistré : 1.53 mg/l (3.06‰).


Je conduis ? Tu conduis ?
Pour la sécurité de tous, qui conduit ne boit pas !

Pour en savoir plus :
http://www.ocn.ch/ocn/fr/pub/prevention/conseils_de_prevention.htm